Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Le lâcher-prise est la simple mais profonde sagesse qui nous porte à laisser couler le courant de la vie plutôt que d’y résister. Et le seul moment où vous pouvez sentir ce courant, c’est dans l’instant présent. Par conséquent lâcher-prise, c’est accepter le moment présent inconditionnellement et sans réserve. C’est renoncer à la résistance intérieure qui s’oppose à ce qui est. Résister intérieurement, c’est dire non à ce qui est, par le jugement de l’esprit et la négativité émotionnelle.  ...
Le fait de ne pas lâcher prise endurcit la forme psychologique, la carapace de l’égo, et crée un fort sens de la dissociation. Vous percevez le monde et les gens autour de vous comme une menace. Ceci s’accompagne de la compulsion inconsciente de détruire les autres par le jugement, ainsi que du besoin de rivaliser et de dominer. Même la nature devient votre ennemi et c’est la peur qui gouverne vos perceptions et vos interprétations.
La maladie mentale qu’on appelle paranoïa n’est qu’une forme plus aigüe de cet état normal, mais dysfonctionnel, de conscience.
Ce n’est pas seulement votre forme psyschologique qui s’endurcit, mais également votre corps physique qui devient dur et rigide, en raison de la résistance. De la tension se crée dans diverses parties du corps, et celui-ci tout entier se contracte. La libre circulation de l’énergie dans le corps, essentielle à un fonctionnement sain, est grandement restreinte. Le massage et certaines formes de physiothérapie peuvent aider à restituer cette circulation. Mais à moins que vous ne fassiez du lâcher-prise une pratique quotidienne, ces choses ne peuvent vous procurer qu’un soulagement temporaire des symptômes puisque la cause, c’est-à-dire le comportement de résistance, n’a pas été résolue.
                                                                                                    Eckhart Tolle (éditions ARIANE)