Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Trickster

Il y a une semaine, la réunion du vendredi 18 février débouchait sur un communiqué qui laissait ses lecteurs sur leur faim en ce qui concerne le contenu, mais surtout dans l'attente des conséquences d'une signature ou de son absence.

La signature manquante à ce communiqué était celle de Philippe Sterlingot, président du SFDO et promoteur de la FFO (Fédération Française des Ostéopathes). Au nom du SFDO, il souhaitait disposer d'une semaine de réflexion avant de signer le communiqué publié à l'issue de cette réunion, associant ainsi, ou non, le SFDO à la mise en commun des moyens pour tenter de préserver ce qui est encore préservable, de la situation de l'ostéopathie en France.

Cela impliquait pour lui la difficile remise en question de son projet de FFO, tout en faisant peser sur ses épaules la lourde charge du risque de remettre encore une fois en question l'accord tacite des associations pour des actions conjointes, raisonnées et si possible, cohérentes.

Je crois avoir l'honneur, au moins de temps à autre, d'être lu par Ph. Sterlingot. Si c'est le cas ce jour, qu'il veuille bien trouver dans ce billet une supplique pour ne pas laisser enterrer l'ostéopathie, que la camarde poursuit d'un zèle imbécile en s'efforçant de continuer à diviser, séparer, opposer les ostéopathes, ce qu'elle a, jusqu'à maintenant, parfaitement réussi à faire.

Il serait bon que la tendance s'inverse et que ce parfum de révolte, de renouveau qui semble filtrer à travers les sombres murailles dressées par la bêtise, l'intérêt, le mépris de l'autre, les conventions les plus enracinées, que ce parfum donc, continue à faire son chemin jusqu'à toutes les muqueuses olfactives concernées. Que ce parfum aux particules intelligentes mette enfin les ostéopathes à l'abri de cette sombre tendance suicidaire qui menace avant tout la survie de l'ostéopathie.

Si je pouvais le chanter aussi bien que Georges Brassens, je le ferais mais il faudra ici, en matière de supplique, se contenter, et ce n'est pas assez dire, de sa supplique pour être enterré sur une plage de Sète. Si cette brève n'est utile qu'à vous permettre de réécouter Brassens, alors je sais que je n'aurai pas perdu mon temps.

Bien sûr, j'en espère d'avantage.

 

AA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nowar 26/02/2011 19:56


Leur nombre montre la vitalité de l'ostéopathie, consacrons nous à elle la solution apparaitra clairement.


Trickster 26/02/2011 20:06



Je te suis totalement, quand ça ne va pas au mieux, toujours revenir à l'ostéopathie. Il n'y apas lieux pour se requinquer



Nowar 26/02/2011 18:18


Il n'y a pas de problème, simplement des solutions....


Trickster 26/02/2011 18:54



Si elles sont trop nombreuses, ça peut prendre du temps pour trouver la bonne, alors cherchons ou laissons la venir à nous.



Nowar 26/02/2011 17:51


Chaud devant!!!! Les bannieres s'agitent et la rumeur est là. Terrible et glaciale, face aux hordes barbares, la legion de l'empire est droite dans ses bottes.
Une situation donnée n'est que le résultats de la convergences de l'ensemble des éléments impliqués dans cette situation. Est-il réellement possible de se décharger de sa propre responsabilité sur
les autres?
Nowar


Trickster 26/02/2011 18:13



Nous sommes tous responsables de ce qui se passe près de chez nous et dans le monde. Ça ne simplifie pas le problème mais c'est comme ça.



osteomat 26/02/2011 16:51


L'UFOF est mal placé pour donner des leçons ! Sa dernière sortie concernant "notre" médaillé est à ce point nauséabonde !
Mais on pourra en discuter tout en marchant !


Trickster 26/02/2011 18:08



Le médaillé, "notre médaillé", semble être une manière de déterminer une appartenance. Je ne suis pas au courant de la communication dite nauséabonde de l'UFOF, je veux bien en prendre
connaissance et je verrai si je dois me boucher le nez. Clairement, ça ne contribue pas à détendre l'atmosphère. Bon c'est comme ça, ça fait partie du problème majeur de l'ostéopathie,
l'impossibilité de communiquer entre confrères (si ce terme est approprié) sans en venir aux mains ou sans mettre en branle les avocats ou autres moyens de destruction réduite.



Nowar 26/02/2011 15:43


Quelle bonne idée qu'une bonne promenade digestive entre amis. Autour de quel thème? Y-a-t-il un véritable projet pour l'ostéopathie?
Nowar


Trickster 26/02/2011 16:13



Voilà toute l'histoire, je crois que ce projet doit s'organiser de longue date. Mais pourquoi pas ?