Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Trickster

Le communiqué ci-dessous semble annoncer une grande nouvelle concernant la prise en charge de la douleur. Mais à force de le relire, on en arrive vraiment à se demander ce qu'il va y avoir d'original dans ce plan et le relire n'est pas inutile pour seulement essayer de comprendre ce qu'il peut bien vouloir nous dire.

Structurer l'offre de soins en ville ? Ce serait donc que cette offre n'est actuellement pas structurée.

Entre la ville et l'hôpital ?

On s'interroge sur ce que peut bien sous entendre l'accompagnement des médecins dans la prise en charge des pathologies les plus fréquentes (lombalgies, migraines...).

On ne s'interroge pas sur le renforcement du rôle des pharmacies car c'est la seule révélation qui semble claire. Sans doute pour diminuer la consommation de médicaments ?

Comment sera améliorée la prise en charge des populations les plus vulnérables qui, par pudeur sans doute, ne sont pas définies d'avantage, cela on ne le sait pas et je doute un peu que la direction générale de l'offre de soins le sache d'avantage mais on verra bien.

Former les professionnels de santé, voilà qui pourrait être intéressant dans le contexte actuel surtout lorsqu'il est apparemment question de lombalgies entre autres.

Et enfin une très jolie nouvelle expression que l'on va sûrement entendre régulièrement sur les médias, "valoriser la recherche clinique et translationnelle". J'espère que vous sentez bien tout ce qu'il y a derrière ce translationnel.

Personnellement, rien qu'en l'écrivant, je me sens déjà un peu mieux. Pas vous ?

Un nouveau plan d'actions contre la douleur

Le ministère de la Santé vient d'annoncer la mise en place, dès la fin du mois de mars 2012, d'un plan d'actions visant à renforcer la prise en charge de la douleur. Ce programme sera piloté par la Direction générale de l'offre de soins et établi selon quatre axes prioritaires: structurer l'offre de soins en ville et entre la ville et l'hôpital - accompagnement des médecins dans la prise en charge des pathologies les plus fréquentes (lombalgies, migraines...), renforcement du rôle des pharmacies... - ; améliorer la prise en charge des populations vulnérables; former les professionnels de santé, et enfin, valoriser la recherche clinique et translationnelle avec notamment une mobilisation du programme hospitalier de la recherche clinique (PHRC), détaille Impact Santé.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

P.P 25/10/2011 16:26


Ce translationelle résonne tellement avec la prise en charge d'une nouvelle maladie : la réunionite ,qui en temps de crise ,est soulagée par nos finances...allégées ,on se sent aussi beaucoup
mieux...