Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Trickster

images.jpeg

Bernard Deré dont on n'avait pas parlé depuis un moment resurgit dans l'actualité notamment par un petit article de Marianne (15-21 septembre 2012) curieusement titré "Bernard Debré retoqué". Cet article n'est pas tout à fait sans lien avec la sortie récente du livre écrit à deux, précisément par Bernard debré et Claude Even : Guide des 4000 médicaments utiles, inutiles et dangereux ( le Cherche-Midi 2012)*.

Professeur de médecine médiatiquement très utilisé, Bernard debré s'était vu refuser récemment une nouvelle année de consultanat à l'hôpital - possibilité offerte jusqu'à trois fois un an aux professeurs de médecine qui, comme lui, désirent travailler au delà de l'âge de la retraite.

Un rapport de l'ARS (Agence Régionale de la Santé) indiquant selon Marianne que : "L'évaluation du service fait durant la première année de consultanat n'est pas convaincante sur le plan tant médical qu'universitaire" - 

L'unanimité de ses pairs des commissions médicales d'établissement (CME) de l'hôpital Cochin et de l'Assistance publique-hôpitaux de Paris en sa défaveur, serait selon l'intéressé à mettre au compte de ses diatribes sur les liens délétères entre industrie pharmaceutique et monde hospitalier* et sur le désamour qu'il en est résulté de la part de ses collègues qui en croquent (dixit) .

L'article n'inclut pas là-dedans le temps passé à essayer de "sauver les ostéopathes" d'une part et le président précédent d'autre part.

Mais il semble que la direction de l'AP-HP et l'ARS ont repêché Bernard Debré en raison d'un carnet d'adresse et de réseaux solides à linternational, en un temps ou l'institution hospitalière drague les clients fortunés à l'étranger.

Tout ça au fond n'est jamais que de la cuisine.

 

AA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nowar 25/09/2012 16:26

Il est, à la longue, de plus en plus indigeste. A l'inverse du cassoulet que le mijotage améliore, ses multiples cuissons le rendent incomestible.

Jean-Louis 25/09/2012 16:16

Mais je n'irai pas manger chez lui !