Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Trickster

L'ostéopathie est trouvée dans la nature, l'ostéopathie est fondée sur la nature, l'ostéopathie est la NATURE.

 

1457625 10200878521387767 1881113648 nQue faut-il retenir de ces troisièmes journées scientifiques de la Société des Ostéopathes de l'Ouest qui se sont déroulées  les 8 et 9 novembre, dans ce lieu magnifique qu'est le chateau d'Apigné près de Rennes ?

Au delà de la parfaite organisation de ces journées pour lesquelles il faut remercier particulièrement le bureau de la SOO et tous ceux qui ont mis la main à la pâte pour apporter une aide manifestement efficace, je suppose que, comme c'est naturel, chacun des participants retiendra ce qu'il a trouvé le plus en correspondance avec son besoin d'information, le plus en résonnance avec sa vision de l'ostéopathie ou le plus en accord avec sa propre pensée concernant sa pratique quotidienne.

En si peu de temps, il y avait bien entendu assez peu de pratique proposée dans les divers ateliers. Assez cependant, pour constater la difficulté des plus jeunes concernant leur propre position par rapport à cette pratique qui est tout pour nous, ou plutôt qui est tout pour le patient. En effet, à quoi pourrait-il bien servir de pratiquer si c'était pour produire des traitements inefficaces ?

Malheureusement et même s'ils s'en défendent, sans prendre beaucoup de risques, je suis de moins en moins sûr que cette question est bien présente dans la banque cérébrale des responsables d'enseignement.

L'un des rappels très forts de ces journées fut le fait de Max Girardin DO, confrère belge qui a manifestement passé beaucoup de temps sur les textes originaux, mettant chacun des auditeurs en garde sur les traductions qui sont souvent, selon lui, riches en erreurs d'interprétation.

Vous devez lire dans la langue d'origine le texte original ! Soit.

Il a rappelé aussi d'où vient l'ostéopathie, comme le titre de cette page le reprend au travers d'une phrase de Still, et aussi et peut-être surtout, ce qu'elle n'est pas et ce qu'elle n'a pas mis en exergue comme la notion de lésion par exemple.

Ainsi, dans quatre ouvrages de Still dont "Philosophie de l'ostéopathie", Max Girardin indique la fréquence avec laquelle certains mots sont répétés sur environ 1100 pages. 

En premier lieu vient le mot forme (907 fois) puis normal (476), principes (432), santé (416), système (409), lésion (28) et ajustement (13).

On voit à quel point la notion de lésion est peu présente dans le vocabulaire de Stil et à peine plus que le terme d'ajustement ou de technique. 

Pourtant dès 1908 J.M Littlejohn publie  "Le principe de l'ostéopathie" dans lequel on va retrouver l'exact contraire de cette attitude qui amènera Still à le chasser de son enseignement.

Mais le mal est fait, d'abord par la création de l'école de Chicago avant que JM Littlejohn n'emporte avec lui en Angleterre une ostéopathie que Still considéra comme dévoyée.

Edythe.F. Ashmore, proche de Littlejohn aggravera la pente de ce "dévoiement" en publiant en 1915 un livre dont il ressortira que le "centre de l'ostéopathie" est la lésion. Cette vision des choses semble avoir essaimé dans le monde pour éloigner l'ostéopathie de la préoccupation de la santé et en faire d'avantage un recueil de techniques que trop de praticiens ont cru bon d'utiliser sous l'angle de la recette. Constat incontestablement difficile mais ô combien réaliste. 

J'ai en mémoire une conversation avec un confrère formé en Angleterre, conversation qui date d'une vingtaine d'années, je voyais sa fierté, alors qu'il me disait disposer d'une quantité astronomique de techniques concernant le poignet. Je ne sais pas, encore maintenant, qu'est-ce qui était le plus important à ses yeux : le poignet du patien ou le nombre de techniques qu'il était en mesure de réaliser sur ce segment.

J'imagine que cette attitude n'est pas non plus complètement étrangère à la France et au reste du monde.

La médicalisation à outrance des enseignements, pour entrer ou demeurer dans le politiquement correct, a été bien intégrée par la plupart des enseignements. Le politiquement correct est conseillé pour développer son entreprise.

Pour ce qui est de "l'ostéopathie NATURE", c'est une autre histoire.

 

AA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

zigoto troisième ligne 19/11/2013 08:26

Synchronicité: j'avais, quinze jours avant la prestation de Max et sans que j'en connaisse la teneur, décroché un portrait de Littlejohn de ma pièce de travail. Je trouvais sa tronche beaucoup trop
pincée et trop peu rayonnante.
Merci Alain de rappeler cette intervention de Max qui me parut bien importante.

Trickster 19/11/2013 18:48



Cher Zigoto à qui la modestie et l'humilité interdisent de revendiquer plus avant que la troisième ligne,


La figure de Littlejohn se veut probablement représentative d'un sérieux scientifique qui est sans doute allé, à son corps défendant, à l'encontre de ses supposées bonnes intentions et assurément
pas dans le sens de la tradition dont le légitime détenteur ne pouvait être que Still. Still le "mal fagoté".


Les traces de leur querelle se retrouvent probablement encore dans les interprétations de l'ostéopathie tellement éloignées qu'en font certains ostéopathes formés en Angleterre, les médecins dans
leur grande majorité et ceux qui, vierges d'une formation technicienne faisant référence à la lésion, ont pu se rapprocher, d'une manière à vrai dire difficile à vérifier, de ce que pouvait être
la pratique et la compréhension de Still.


Je suis particulièrement sensible à la forme dans un sens large et, au delà de ce que nous avons entre les mains, ce qui est exprimé par un visage, une attitude, une posture me semble devoir
faire partie de tout ce qui concourt à l'expression d'un diagnostic (ostéopathique bien sûr). "L'ablation" d'un portrait est sans doute un geste chirurgical qui s'impose dans certaines
circonstances.


AA



picokoa 13/11/2013 23:41

Juste histoire de ne pas généraliser justement... Il me souvient de deux zigotos que tu as cotoyés, sortis d'une école contestable, avec un niveau de pratique et compréhension à l'aune de leur
promo, ils sont devenus des piliers de la SOO et en quelques années des ostéos dont je suis fière d'être la collègue....
Alors j'espère que nombre de ceux que tu as cotoyés ce WE auront à cette occasion fait un petit pas sur cette route...

Trickster 14/11/2013 08:00



J'espère tout comme toi, que de nombreux zigotos comparables à ceux dont tu parles sauront trouver, eux aussi, le chemin d'une ostéopathie dont le vieux docteur pourrait se réjouir.



Nowar 13/11/2013 22:04

Chacun chez soi et les cochons seront bien gardés!!!

picokoa 12/11/2013 11:53

Normal, príncipes, santé chacun des trois à égalité ou presque… un résumé de l'ostéopathie pour moi !!Merci pour le rappel.
Quel regret de n'avoir pu être des vôtres.

Cependant, je suis ravie d'avoir plein de techniques sur plein de zones corporelles… ça m'aide à avoir le choix dans ma manière d'aborder chaque patient ! La "technique"e n'est pas une fin en soi,
mais un moyen bien utile pour moi.
Au risque de (me) répéter, de mon point de vue, si je pratique seulement un ensemble de technique, je ne fait pas d'ostéopathie… Si j'aborde mon patient dans sa globalité, quelles que soient les
techniques utilisées, j'ai moyen d'être ostéopathe ( remarque, à ce compte-là finalement, un acuponcteur traditionnel pourrait se penser ostéopathe non ?! ) ;-)

Trickster 13/11/2013 12:12



Très chère Picokoa,


Je ne mets pas tout le monde dans le même panier et même si tu connais beaucoup de techniques, ce dont je ne doute pas, je suis convaincu aussi que tu as parfaitement intégré les principes de
l'ostéopathie, et que le patient reste ta première préoccupation comprise dans une approche globale. Pour moi c'est ça l'essentiel. Il faudrait que j'ai le courage et le temps de développer ce
que je pense du divorce de Still et de Littlejohn qui étaient, à l'évidence, tellement différents qu'il ne pouvait pas en être autrement. N'étant pas capable de lire l'américain dans le texte, et
encore moins de façon fiable une partie de mon opinion s'est faite sur la simple comparaison de deux photos. D'aucuns diraient que c'est un peu léger mais qu'importe.


Pour le moment je ne parviens pas à les joindre à ces quelques lignes.


Cela dit j'ai aussi regretté que tu ne sois pas là pour me présenter ce fameux genou dont il a été beaucoup question.


Quant aux acupuncteurs, je pense qu'ils préfèreraient rester acupuncteurs.


 



Nowar 11/11/2013 21:18

Still était un grand écologiste, et lorsqu'on voit ceux qui brandissent l'écologie en drapeau, il n'est, malheureusement, aucun doute possible quant au dévoiement de l'ostéopathie.
Quelques esprits au cortex particulièrement épaissi ont décliné cette tectonique qu'ils nomment ostéopathie dans le cadre de ce qu'ils appèlent la santé (tout aussi publique que certaines femmes)
où la lésion est le remède qui s'administre comme une correction punit un brigand.
Honnetement, qui pourrait encore, en ce siècles de lumières stroboscopiques, penser que la vie s'exprime dans l'humain?
O tempora O mores....

Trickster 13/11/2013 14:00



Ô cher Nowar comme ta plume est affutée !