Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Trickster

IMG_1110.JPG

Et oui j'en suis là.

J’en suis là, car précisément, là où je suis, il fait désespérément beau, la mer est désespérément bleue et chaude et l’inspiration qui en découle est à désespérer.

Aucune nouvelle, rien qui m’incite à bondir sur le clavier de mon malheureux ordinateur qui s’ennuie tant il a peu à travailler.

Les jeux olympiques bien sûr, auraient pu aider un peu mon pauvre cerveau à produire quelques lignes, mais non, rien.

La seule chose qui m’offre la possibilité de rejoindre le thème qui continue tristement à être d’actualité, à savoir la grande misère de la formation ostéopathique, est un bref échange que je viens d’avoir avec un de mes condisciples du lycée Arago. Oui c’est vrai, ça date un peu.

 

Ceci tend à démontrer que l’information commence à se répandre dans le grand public et que peut-être il pourrait en sortir quelque chose de positif quant à la capacité de réaction des pouvoirs publics. A moins que nos plus fidèles ennemis ne parviennent à en tirer profit pour scier un peu plus la branche sur laquelle nous sommes encore assis.

Ceci reste une question dont il ne faut vraiment pas négliger la portée.

Nous avons mis une trentaine d’années à dessiner une belle image de l’ostéopathie il serait bien triste qu’elle soit gâchée en  très peu de temps.

 

Voici donc ce court passage dont l’auteur, j’en suis sûr, ne m’en voudra de l’avoir reproduit.

 

« Tu sais, j'aimerais bien un jour comprendre ce qu'est l'ostéopathie, étant donné mes connaissances en anatomie, et grâce à cela, je pense que je n'aurai pas besoin de nombreuses heures de cours. Mais je viens d'apprendre qu'il y a en France de très nombreuses écoles privées très chères et qui distribuent elles-mêmes les diplômes, même parfois sans aucun recalé. Connais-tu un moyen d'apprendre l'ostéopathie sans avoir comme but un diplôme, puisque je n'ai pas l'intention d'en exercer le métier… »

 

Eloquent non ?

 

AA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nowar 18/08/2012 21:46

Ou seraient les ostéopathes si quelques uns n'avaient créé les établissements qui les ont formé. A toute entreprise, ses risques et ses bénéfices. Seuls les bénéficiaires survivent. Les autres
périclitent, s'épuisent sont mangés ou disparaissent.
Alors que l'Académie d'ostéopathie, dont le budget repose sur 96 ou 98 membres, s'interroge et nous interroge sur l'avenir d'une recherche ostéopathique dont nous avons tous conscience qu'elle ne
peut démontrer quoi que ce soit, parce qu'elle n'est bas molécule-based, parce que nous ne sommes pas des standards interchangeables, parce qu'entre deux opérateur, un océan d'identité ouvre à une
différence praxique.
Comparons les budgets des académies médicales, généreusement financées par les gouvernement (la médecine serait-elle le nouvel opium des peuples?)et par les dons non moins généreux des officines
dont les avis éclairés des premières permettent l'un enrichisselent mortifères, avec celui de notre pauvre petite Académie.
Qu'elle ait cru, comme la grenouille, est une autre affaire. Pourtant, la voici à l'agonie.
Aucun d'entre nous n'a les moyens de mener une recherche scientifiquement (j'ai parlé de science et non de la pseudoscience médicale) dans l'isolement de son cabinet. Quel budget serions nous prêts
à investir individuellement? Calculons et comparons au budget de la recherche médicale. On l'a largement dans le baba.
Les seuls qui peuvent mener une politique de recherche sont les établissement de formation, mais isolés par l'ostracisme dans lequel les drapent la plupart de nos confrères (oublieux que leur
cabinet se doit d'être bénéficiaire pour qu'ils en vivent), ils finissent par proposer des productions médical-like dont l'interet fondamentalement ostéopathique est mort-né dès sa conception.
Tout d'un coup, l'ostéopathie française existe, tout d'un coup, elle devient une profession honorable, tout d'un coup, elle devient pour des milliers ayant échoué à l'examen de notabilité suprême,
l'entrée en médecine, l'issue de secours honorable. Quel filon, mes amis, et voici les colons avec leurs mules et leurs tamis, à la recherche des meilleurs filons. Et suivant cette ruée, les
financiers sont là, cueillant allégrémentles fruits de leurs efforts si vilipendés par ceux-là même qui devraient agir avec fierté et fermeté pour l'avenir de l'Ostéopathie.
Posons différemment, et sans aucun hystérie, le problème. L'attrait financier des écoles serait-il une passade? Peut-être est-ce l'investissement sur l'avenir d'une société dont les membres sont de
moins en moins enclins à se laisser empoisonner en silence?
Ne serait-ce pas l'ébauche des moyens que nous souhaitons pour créer un modèle (véitablement) scientifique de l'ostéopathie, comme Drew le souhaitait face à l'emprisme des médicastres de son
époque?
Alors, que fait-on de bébé et de l'eau du bain? Stigmatiser les écoles ou se tourner vers l'avenir, à un moment ou notre société vit une des plusgrande crise de son existence?
Chacun est le maître de ses choix et de sa destinée. Les notres sont indiciblement liés à l'Ostéoapthie. Il n'y a pas de jugement, ni de condamnation, juste une prière..... pour l'Ostéopathie.
Nowar

pp 15/08/2012 20:54

Sans oublier le monde de la finance et autres labos...En période de crise, qui va tirer son épingle du jeu???.parfois, je songe à un changement de nomination de l'acte d'ostéopathie:
genre:"accompagnement de l'équilibre du corps"...Enfin ,restons positifs,rien ne sert d'être trop tristes,au contraire, bien au contraire...je viens de terminer la lecture de "vivre dans un monde
de crise", de Krishnamurti,intéressant pour les vacances,histoire de préparer la rentrée, qui va surement nous réserver bien d'autres surprises ,malgré la mise à l'écart du "nain "au service de la
finance sous couverture politique...Bonne fin d'été,ami AA.

pp 15/08/2012 18:21

et toujours cette même question en arrière pensée à propos de ces écoles :ostéopathie profession de santé où dilapidée sur l'autel du bien-être ,du fric et du saint bénéfice???...

Trickster 15/08/2012 20:28



Oui ami PP,


Et une terrible sensation d'impuissance par rapport à ce problème, à quoi s'ajoute l'idée que l'ostéopathie sera un jour récupérée par "les seuls gens sérieux" dans le domaine de la santé.
inutile de les nommer, et il est clair que le temps travaille pour eux.