Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Trickster

imgres-3-copie-3.jpeg

 

Compte tenu d'une période de silence relativement prolongée, d'aucun aurait pu être tenté de penser que la faucheuse, dont il était question dans l'article précédent, avait accéléré le pas et réussi, dans ce geste presque aussi noble que celui de la semeuse, à faire taire pour de bon l'une des voix des enfants de Still.

Que nenni ! Nous n'en sommes pas encore là. Simplement, le temps s'est écoulé sournoisement comme il sait si bien le faire, sans faire plus de bruit que la main qui se pose sur le front d'un bébé, et nous voilà déjà à l'orée du mois de février. Pas d'autres nouvelles De Bernard Debré et de sa PPL ni de ceux qui l'ont approché le 22 décembre et pas d'avantage d'écho d'un hypothétique 13 janvier qui de plus était un vendredi. Vendredi 13.

Vendredi 13 vous savez ce que ça vaut : pour certains c'est un jour de chance et pour d'autres c'est un jour de calamité. comme quoi les extrêmes cherchent toujours à se rejoindre. Dans l'actualité pas grand chose à se mettre sous la dent.

Zébulon qui n'est pas candidat (heureusement !) continue à faire flèche de tous bois, les sondages commencent à faire trembler les uns, espérer les autres et ridiculiser certains. Qu'importe le cirque continue et il y en a comme ça jusqu'au mois d'avril et plus.

Les futurs scandales sanitaires n'osent pas encore se dévoiler mais se préparent dans la coulisse.

Gardasil ? Injections antirides ? Peut-être un autre candidat, pour l'instant masqué, viendra-t-il les coiffer au poteau.

Du côté de l'ostéopathie, les chiffres continuent à monter mais le ROF signale que compte tenu de l'augmentation de la population française le nombre de français pour un ostéopathe serait passé de 3790 à 3809.

L'une des solutions serait donc que la natalité augmente dans des proportions considérables puisque l'idée de l'instauration prochaine d'un numerus clausus semble aussi probable que le renoncement de Zébulon à briguer une seconde fois la magistrature suprême.

Pour ce déballage de nouvelles peu réjouissantes, nous aurions peut-être mieux fait de continuer à faire le mort.

Pourtant, cette sortie nous donne l'occasion de rendre hommage à l'un de nos aînés qui lui, a été rattrapé le 24 janvier dernier à l'äge de 91 ans. Il s'agit de Bernard Barillon, l'un des premiers en France à avoir pratiqué et enseigné l'ostéopathie dans le champ crânien.

On le reconnaît debout à l'extrême droite sur la photo ci-dessous. A sa droite, debout, Francis Peyralade et Dennis Brookes. A l'autre extrémité René Quéguiner.

Assis on peut reconnaître de gauche à droite : Thomas Schooley, Viola Frymann et Harold I magoun. C'était en 1964.

1964-Magoun-et-autres-PttAA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

peu importe 29/01/2012 19:37

Ah quelle photo !
Une telle image aujourd'hui avec d'autres zéminentes têtes-pleines plus contemporaines revelerait à coup sûr des visages beaucoup plus crispés, contrits... eut égard à un présent ostéopathique plus
bourbeux que fluidique...

Une ostéopathie devenue triste ?

Non ! : resistons, gardons comme exemple ce sourire de notre pair disparu.

Merci pour cette photo, bravo pour vos propos.

Trickster 29/01/2012 22:46



Allez top là ami, résistons.



Luc Thoby D.O. 29/01/2012 11:03

Bonjour, Alain,

et merci pour ton blog.

Ce que tu écris au niveau de l' évolution démographique est inexacte. L' étude du ROF est accessible librement sur son site.

L' évolution de la population des ostéopathes exclusifs est de +30% de janvier 2010 à janvier 2011 et de 30% de janvier 2011 à janvier 2012 ( pour les "ostéopathes-kinés", cette évolution est
respectivement de 18% et de 11,30% pour les mêmes dates ).

Je ne mentionnerai pas les autres catégories de professionnels réclamant le titre d' ostéopathe, les chiffres étant incertains pour janvier 2012.

Le nombre d' habitants par ostéopathe est donc passé de 5529 en janvier 2010 à 4537 en janvier 2011, puis à 3809 en janvier 2012.

Pour mémoire, je rappelle qu' au Royaume-Uni, où la profession est née en 1992, pour une population identique à la nôtre, le nombre d'ostéopathes est de 4300, soit 14000 habitants par ostéopathe
!

Ce pays forme environ 500 nouveaux professionnels par an quand, en France, on en forme plutôt 2000, ce qui signifie que dans les 6 années à venir vont s' installer potentiellement 12 000
ostéopathes nouveaux, soit à temr 30 000 ostéopathes en France !

Je vous laisse tirer les conclusions de cet état de fait, et je ne parle ici pas du niveau de la formation.

Seule la prise de conscience permet le libre choix !

D' ici peu, le groupe osteobrainstorming de Vannes va partager ses réflexions et ses propositions, après avoir entendu des étudiants, des jeunes diplômés, des directeurs d' école en off.

Confraternellement.

Luc Thoby D.O.

Trickster 29/01/2012 13:47



Bonjour Luc,


Merci pour ton commentaire, mais les chiffres que j'ai cités proviennent bien des indications du ROF.


Le titre de cet article était peut être ambigu.  Il tentait d'ironiser sur le silence du blog depuis environ une semaine mais en aucun cas il ne voulait signifier que la situation était en
cours d'amélioration. Il coïncidait aussi, sans aucune recherche de ma part, avec le décès de l'un de nos aînés qui n'imaginait sans doute pas dans les années soixante, cette multiplication quasi
mycologique des diplômés en ostéopathie. Je ne suis donc pas du tout rassuré concernant l'évolution démographique de l'ostéopathie, bien au contraire. Je suis inquiet pour tous ces jeunes
parfois, trop souvent sans doute, mal formés pour être confrontés aux difficultés d'une installation dans un contexte très difficile et se sentant parfois contraints à des propositions
"commerciales" catastrophiques pour l'éthique afin d'essayer de s'en sortir. Je suis inquiet aussi pour le très grand risque de délitement concernant l'ostéopathie dont l'usage tente de se
développer dans des conditions de grande consommation. Dans une période où l'on nous laisse entrevoir qu'il va falloir se serrer la ceinture on peut être saisi de stupeur. Et la stupeur passée,
que faire ...?