Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Trickster

imgres-3-copie-1.jpeg

C'est un message personnel que tout le monde peut lire bien sûr, sinon il ne serait pas là.

Il concerne un artiste disparu comme on dit, mais pourtant bien présent, un ami.

 

Aujourd'hui, 21 avril 2011, j'ignore s'il pleut sur Nantes comme c'était le cas le 5 mai 2010, mais ça m'étonnerait. Mais qu'il y pleuve ou pas, cela fait tout de même un an, jour pour jour, que Jean Dewever nous a quitté.

Jean Dewever, une sorte de Trickster, un fripon divin provocateur en diable. J'en arrive à me demander s'il n'a pas choisi la date du 21 avril pour commémorer celui de 2002 qui avait, en apparence, fait frissonner la classe politique mais qui était surtout à l'origine d'une belle claque pour le parti socialiste. Je crois que Jean avait gardé une dent contre le parti socialiste et surtout la bureaucratie qui lui est attachée, bureaucratie qui avait mis tellement de bâtons dans les roues de son cinéma.

Tu me manques Jean, j'aimerai entendre tes commentaires sur un tas de choses concernant l'actualité, sur la politique et ses guignols par exemple, sur la campagne présidentielle qui bat son plein ou presque avant de battre de l'aile puis de battre sa coulpe.

Battre de l'aile me fait penser que je n'ai pas encore lu "ELLE comme la vie", dernière œuvre d'un divin fripon qui pour n'être pas marquis n'en était pas moins inspiré par des préoccupations cousines. Très politiquement incorrect est ce qui caractérise sans doute le mieux ce livre auquel Jean Dewever tenait beaucoup.

imgres-2-copie-3.jpeg

 

Alors Jean je te promets de le lire avec toute l'attention qu'il mérite. De ton côté, je ne doute pas que tu vas m'envoyer quelques inspirations pour continuer à faire le fripon sur ce blog avec, s'il le faut, "Les jambes en l'air".

Je compte sur toi.

Bien amicalement.

Comte de saint Germain

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article