Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Trickster

imgres-copie-10.jpeg 

 

 

 

Par un si chaud soleil, sous un si beau ciel bleu, je n'ai guère trouvé le courage de tapoter le clavier aujourd'hui. Je ne sais même pas s'il m'en est reconnaissant. Bizarrement, les claviers ça ne dit pas grand chose, alors qu'ils nous permettent d'avoir l'impression d'en dire beaucoup par leur entremise.

J'avais juré de ne pas revenir sur la porte Champerret et je comptais bien m'y tenir, sauf qu'un de mes commentateurs les plus prolixes a déposé ce jour quelques lignes en regard de l'article précédent, et que leur contenu m'a donné envie de les publier pour que tout le monde en profite. 

J'ai trouvé que la conclusion de ces quelques lignes, lourdement chargées de vérité, avait quelque chose d'un koan qui court- circuite le mental pour atteindre une vision plus "éclairée" sinon illuminée.

Alors comme je l'ai fait plus tôt, je vous invite à en profiter.

AA


Errare humanum est.... Dans un paysage flou et flouant ceux qui en sont, les ostéopathes errent de toute part à la recherche d'une identité (tiens!, ça me dit quelque chose, ça.......)

Le combat que nous menions, juste pour le droit d'exister est clos, tout au moins dans la justification citoyenne qu'il tirait du refus de l'exclusion. Ce combat a changé de sens dès lors que cette exclusion s'est transformée en ghetto, celui de porter le titre. Cette "victoire " à la Pyrrhus est beaucoup plus mortelle pour l'ostéopathie qu'il n'y paraît. Les tâtonnements actuels, les déchirements, les élans destructeurs en sont les témoins. Mais n'oublions jamais la valeur pédagogique des erreurs. Entre un penseur assis et dix abrutis qui marchent, ce seront toujours les abrutis qui iront le plus loin.

Nowar

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article