Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Trickster

heures-supplementaires simgres-copie-2

Il y a eu "travailler plus pour gagner plus", formule qui n'a pas convaincu tout le monde. 

Il y a maintenant travailler plus, plus longtemps, comme il fallait s'y attendre après des grèves promises à l'échec. La dernière nouveauté, c'est qu'il est dit clairement que le travail est une affaire de santé. ou l'inverse si vous préférez, en tout cas si l'on en croit le dernier remaniement ministériel qui accorde à ce bon Xavier Bertrand, auquel nous devons tant, alleluia, la responsabilité d'un large ministère regroupant le travail, l'emploi et la santé. Peut-être eut-il été plus juste de parler de l'emploi en premier lieu, car sans emploi le travail ne pèse pas lourd, à moins que le travail ne parvienne à devenir créateur d'emploi, peut être dans le domaine de la santé. Cette question est complexe au fond.

Ça donnerait raison au regretté Henri Salvador qui avait tout compris : "le travail c'est la santé, rien faire c'est la conserver".

Pierre Dac qui savait, lui aussi, poser un regard aiguisé sur les questions de santé était néanmoins sceptique: "Le travail c'est la santé, mais alors, à quoi sert la médecine du travail ?" Imparable !

Toujours est-il que nous héritons d'un nouveau ministère et d'un "nouveau" ministre de la santé selon :Le Généraliste, Le Figaro, Droit-medical.com - 15 novembre 2010

 

Un nouveau ministère et un nouveau ministre de la Santé

La Santé entre désormais dans un vaste ministère des Affaires sociales regroupant le Travail et l'Emploi. Avec à sa tête, Xavier Bertrand. Ancien ministre de la Santé, il "a laissé plutôt bon souvenir", analyse Le Généraliste. Il a notamment mis en place la réforme du parcours de soins et du médecin traitant. Il sera appuyé par une Secrétaire d'Etat à la Santé, le docteur Nora Berra. Celle-ci a exercé dès 1991 dans le service d'immunologie de l'hôpital Édouard-Herriot de Lyon, puis dans l'industrie pharmaceutique. Depuis juin 2009, elle était Secrétaire d'État aux Aînés auprès d'Eric Woerth. Les dossiers qui attendent le ministère sont la révision des lois de bioéthique, le DMP, le futur dispositif de formation médicale continue obligatoire (DPC) et le suivi des dépenses de la Sécurité sociale. Roselyne Bachelot, quant à elle, est nommée ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale.

En ce qui concerne la nomination de Nora Berra, pour libération .fr, il s'agit d'...

Une sacrée surprise. Certes Nora Berra était déja secrétaire d’Etat; qui plus est, elle est médecin au départ. Fille d’un tirailleur algérien, cinquième enfant d’une famille de onze, elle a fait sa médecine à Oran. Et de retour en France, elle a travaillé au service d’immunologie à l’hôpital Édouard-Herriot de Lyon,  puis surtout dans divers laboratoires pharmaceutiques entre 1999 et 2009. En particulier chez Sanofi.

En tant que responsable de la  santé, voilà un beau cas de figure, non pas de conflits directs d’intérêts mais d’ambiguïtés futurs. Déjà que les rapports entre les pouvoirs publics et les labos sont compliqués et parfois tendus, il sera intéressant de voir comment Nora Berra va s’en dépétrer. A  moins qu’elle ne décide de laisser ce sujet à Xavier Bertrand, en raison de ses liens passés.

Deuxième interrogation, ses liens cocasses avec l’Assurance maladie. Récemment, le Canard Enchainé l’avait épinglé  sur l’utilisation très particulière qu’elle avait fait des arrêts maladie sur plusieurs mois en 2008. Elue à Lyon, Nora Berra a été, du 23 mai au 6 novembre, en arrêt maladie, mais elle a continué d’assister aux conseils d’arrondissement et aux conseils municipaux, ce qui lui a notamment permis de continuer de toucher ses indemnités d’élue.

Un enquêteur de la Sécu avait relevé que « la caisse serait fondée à demander restitution des prestations journalières fournies». Mais selon le Canard, après discussion avec le directeur adjoint de la CPAM lyonnaise, un simple courrier d’avertissement a été préconisé… Quand on  avait interrogé Nora Berra sur cette question, elle s’était défendue en parlant de dénonciation calomnieuse.

Attendons patiemment le prochain virus et les campagnes vaccinales qui en découleront. On n'a pas encore tout épuisé, il nous reste toujours H5N1 et autre fantaisies plus ou moins exotiques, ça sera effectivement intéressant de voir comment le sujet est traité. Il est douteux que le style Roselyne puisse être encore utilisé.
Pour l'instant, il y a Mediator, ça commence bien pour Xavier Bertrand. Mais comme c'est un "bosseur", le travail ne lui fait pas peur d'autant qu'en ayant la haute main sur la santé, il ne risque pas trop de faire une maladie en  jouant un rôle qui correspond à son emploi.
Mais alors l'ostéopathie dans tout ça ? Et bien vous avez tous compris que c'est actuellement la première préoccupation du gouvernement et on se doute bien de la qualité d'écoute dont va disposer la démarche conjointe du ROF de l'AFO et du SNOF pour obtenir les décrets d'application de la loi de 2009 concernant le prolongement à 3520 heures du cursus ostéopathique. C'est évidemment très important mais c'est sûr aussi que ça tombe, comme on dit, "à point nommé". On a vu le résultat des injonctions précédentes avec ces merveilleux décrets qui en ont découlé, attendons de voir le résultat de cette dernière décidée, encore, de manière isolée.A quoi servent les leçons ? A rien quand on n'écoute pas.
De tout cela il existe au moins une façon de se consoler, lire une courte phrase attribuée à Confiucius. 
 Choisissez un travail que vous aimez, et vous n'aurez plus à travailler un seul jour de votre vie.
AA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nowar 25/11/2010 10:30


Et voila, l'Ecclesiaste qui nous rattrape, il n'est rien de nouveau sous le soleil, et nos vaillants chevaliers de l'ostéopathie, tels Soeur Anne devant l'horizon que poudroient les peoples et que
tachent les sans abris, réclament avec insistance moins que l'OMS nous accordent.
Nous vivons une époque merveilleuse


Jean-Louis 17/11/2010 14:48


et j'oubliais le bilan d'un mois de présidence : http://www.osteopathie.org/media/render/index/id/671


Jean-Louis 17/11/2010 14:46


Allez encore un commentaire voire 2

je ne me rappelle plus la source mais le diplôme de médecin d'Oran a été contesté par certains médecins...
Rappelons que notre "nouveau" secrétaire d'état a travaillé pour plusieurs laboratoires dont Sanofi Pasteur, etc...

Et puis faut voir comment se portent les nouveaux vaccinés de la grippe saisonnière après avoir reçu le "trivalan", quand on sait que le vaccin de la grippe ne protège que pour 8% des virus
grippaux, mais j'ai très mauvais esprit...

En ce qui concerne l'ostéo, le ROF a publié sur son site, mais réservé à ses adhérents et disponible (pour les quelques malins qui ont compris comment fonctionne le site)la "new letter 10"
:http://www.osteopathie.org/media/render/index/id/669