Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Trickster

imgres-copie-2.jpeg

Un petit texte paru dans Actus Univadis en dit assez long semble-t-il, sur la place de l'ostéopathie, qui ne coûte rien à la sécurité sociale, dans les mesures "d'urgences" des programmes politiques, calculées pour plaire au plus grand nombre sans écarter trop d'électeurs par ailleurs. On peut penser que l'ostéopathie reste bien marginale dans l'esprit des politiques. Après tout, qu'est-ce qu'elle leur rapporte ?

"Présidentielle 2012 : les partis peaufinent leur programme santé"

A 8 mois de la présidentielle, Egora.fr fait le point sur les programmes des deux partis majoritaires. L'UMP compte ainsi s'appuyer sur la future loi sur la pharmacovigilance et sur la loi HPST révisée. Concernant la lutte contre les déserts médicaux, il préconise la poursuite des incitations à l'installation, la mise en place pour tous les étudiants d'un stage de longue durée auprès d'un praticien libéral dans les petites villes et l'augmentation du numerus clausus. Quant au financement du système, son credo est la "maîtrise des dépenses" et le renforcement de la lutte contre les abus et les fraudes. De son côté, le Parti socialiste s'oriente vers des incitations à l'installation des médecins en zone sensible et, le cas échéant, vers l'instauration de "dispositifs contraignants", le paiement au forfait, la mise en place d'objectifs de santé publique pour les professionnels de santé, le contrôle des dépassements d'honoraires et l'organisation d'états généraux de la santé impliquant "la parole des patients et de tous les Français".

 

Compte tenu de l'aggravation de la situation pour Servier, le sujet porteur, et à juste titre,est bien celui de la pharmacovigilance. Encore faudrait-il que Servier ne soit pas LE bouc émissaire qui paie pour tous les autres.

Quant à la loi HPST révisée, on peut s'inquiéter des révisions qui ne nous sont pas toujours très favorables.

Affaire à suivre donc.

 

AA

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nowar 07/09/2011 09:36


Hé L'ection!!! Nous voici rentrée dans une période passionnelle qui nous accablera jusqu'au printemps des problemes électiles des uns et des autres. Le rut électoral, qui dans sa spasmodicité nous
qualifie d'émissions parfois excessives de promesses dont le citoyen, gluant et cocufié, aura du mal à se souvenir qu'elles n'engagent que ceux qui les croient. Des mots crasseux pour faire
paraître beaux. Dans ce concert, l'ostéopathie n'aura la place que nous lui accordons. Il y a encore de quoi faire......
Nowar