Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Trickster

 

 

imgres-copie-18.jpeg 

 

 

Je n'en veux pour preuve que l'échange publié par le site de l'ostéopathie entre Baptiste FERNANDEZ DO de juin 2011, diplômé par le CEESO et Stéphanie DURANTET PENAUD, Secrétaire générale du Registre des Ostéopathes de France, Responsable du département Admission.

Il est reproché à cette dernière de n'avoir pas accédé à la demande d'admission d'un groupe d'étudiants du CEESO, une première fois apparemment parce que les dossiers étaient incomplets, et une seconde fois pour des raisons qui semblent clairement expliquées par Stéphanie DURANTET PENAUD dans le droit de réponse qu'elle exerce à la suite de la tribune publiée sous le titre : " A quoi joue le ROF ? ".

Loin de nous l'idée de prendre parti dans cette affaire, mais son exposition au grand public met en évidence, une fois de plus, cette espèce de guerre de pouvoir larvée dont le ROF subit les conséquence depuis les toutes premières années de sa création.

Depuis les origines le ROF a été l'objet des convoitises de la collégiale académique puis des organisations associatives ou syndicales. En fait, sa parfaite indépendance n'a jamais pu être véritablement démontrée.

 

Ce refus de cooptation était d’autant plus surprenant que de la voix même du secrétariat que nous avions contacté au préalable, on nous expliquait qu’ « il n’y a jamais de souci avec les étudiants du CEESO, même lorsqu’il manque des pièces, nous savons qu’elles seront fournies ensuite ».

 

Cette déclaration qui figure dans la tribune aurait de quoi surprendre si l'on ignorait le rôle joué par la direction du CEESO auprès de la présidence du ROF au cours de ces dernières années. 

En 2006, lors de l'assemblée générale du ROF, ce cher Edouard était consulté à tout bout de champ par le président de l'époque. Cela en était aussi ridicule que gênant.

Depuis cette situation très spéciale du CEESO au sein du ROF a du changer puisque nous pouvons lire plus loin :

 

Qu’a-t-il bien pu se passer entre temps ?...

Nous nous interdisons de penser que ce refus pourrait être basé sur d’autres raisons comme l’origine de notre établissement de formation dont une majorité des enseignants a démissionné du Registre.

 

C'est écrit. Cela laisse donc entendre qu'une certaine situation, de faveur peut-être ? n'existant plus, l'ensemble des enseignants du CEESO n'avait soudain plus rien à faire de cette éthique et déontologie conférée par l'appartenance au ROF, dont ils avaient probablement plein la bouche auparavant et qu'il convient, dés lors que la "faveur" est abolie, de mettre en difficulté.

La manipulation ne concerne pas les étudiants seulement dans leur apprentissage pratique. Elle s'applique à eux pour des raisons plus ou moins politiques ainsi qu'il est possible de le lire en filigrane :

Nous ne pouvons nous empêcher de penser tristement que le ROF ne semble pas être dans une logique de fédération du plus grand nombre d’ostéopathes EXCLUSIFS et refuse de nouveaux adhérents ayant la volonté de faire progresser la profession et répondant pourtant aux critères d’adhésion.

 

Bref, tout change mais rien ne bouge si je puis oser cette formule.

Il y aura encore beaucoup à dire sur l'unité dans les mois et les années à venir.

 

AA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nowar 26/09/2011 21:20


Dessines moi un ostéopathe, s'il te plait?
L'ostéopathie est par nature éthique, appliquons en les principes, Cessons de veiller sur elle, comme si elle était une enfant débile et imprudente, veillons sur nous à suivre la voie qu'elle nous
dessine.
Dessines moi un ostéopathe!
On se refait un petit coup de vichy?


P.P 26/09/2011 09:57


C'est clair que sortir de cette victimisation est juste et fait partie de notre chemin pour évoluer à travers ce "méli-mélo musical" que nous chantent les sirènes de l'ostéopathie...Se pose
cependant la question de la Légitimité au sens noble,celle-ci dépasse les conflits d'intérêts ...elle entre en résonance avec l'esprit de Still et de ses enfants.


Nowar 25/09/2011 23:32


Je n'ai pas lu cet épisode, je me sens parfois lassé par ces rebondissements quasi quotidiens dont raffolent les fans des "feux de l'amour".
Depuis que le ROF a abandonné la mission qui lui avait été initialement confiées, son utilité est purement absente et son agitation nous fut plus deletere qu'utile.
Devrais-je m'indigner lorsqu'on me refuse l'entrée d'un club privé?
La victimisation, ce complexe de Caliméro, est devenue avec le temps la marque de fabrique de l'ostéopathie. Elle n'est bonne ni pour les personnes, ni pour les patients, ni pour les combats à
venir dont elle déssine l'issue, fatale à l'ostéopathie


P.P 25/09/2011 19:39


finalement, je trouve que dans ce contexte , il est rigolo d'être membre gratuitement de l'autre ROF:"réseau des ostéopathes de france"...

Bonne soirée également AA


P.P 25/09/2011 18:11


Et si le conflit cachait un autre conflit en dehors des "Trois piliers du ROF:éthique,et tic et toc...",celui qui rend plus gaillards en politique: le conflit d'intérêts...et ce nerf de la guerre
que ces établissements de formations tirent à longueur de temps: l'argent? hé tic où toqué?


Trickster 25/09/2011 19:07



Cela va sans dire, mais comme dit justement l'autre, en le disant c'est encore plus clair.


Bonne soirée PP