Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Trickster

imgres-1-copie-7

 

 

Pour les ostéopathes, je n'ai pas de réponse encore que j'ai une petite idée. Par contre, en ce qui concerne les médecins un sondage donne un certain nombre de réponses dont on se demande un peu à qui elles sont destinées et à qui ces informations doivent profiter. Aux médecins eux-mêmes, à leurs syndicats ou éventuellement aux patients ?

"Les médecins satisfaits de leur sort mais déçus de leur rémunération"

Le Quotidien du Médecin - 4 juillet 2011, Le Point - 30 juin 2011

 

Les médecins sont pour la plupart motivés par leur travail (43,2 %) ou enthousiastes (14,1 %), contre 15,8 % qui se disent blasés, 13,7 % stressés et 4,3 % déprimés, selon un sondage mis en ligne sur le site Pratis.com et auquel 417 praticiens ont répondu. Pour 74,6 % d'entre eux, la principale satisfaction professionnelle est la qualité des échanges avec les patients et le fait de contribuer à leur bien-être (73,4 %). En matière de désagréments, sont mis en avant les tâches administratives (77,2 %), le manque de reconnaissance (52,3 %), la dégradation des conditions de travail (49,9 %), la surcharge de travail (42,4 %) et la faiblesse de la rémunération (seuls 10,3 % en sont satisfaits), détaille Le Quotidien du Médecin. Les répondants au sondage évoquent également des situations de conflit : 70,3 % disent avoir subi des agressions verbales, 34,1 % des vols et 11,8 % des agressions physiques. Globalement, près des 2/3 des médecins se déclarent satisfaits de leur exercice.

 

Si on est heureux d'apprendre que 57,3 % sont motivés par leur travail, on pourrait être un peu préoccupé en constatant que, en corollaire, plus de 40 % des médecins ne sont pas motivés d'une part, dont 15,8 % blasés, 13,7 % stressés et 4,3 % déprimés.

Cela fait donc, s'il faut prêter foi à ce sondage, plus de 40 % de médecins qui feraient leur métier sans enthousiasme, voire blasés ou déprimés et ça n'est pas fait pour mettre le patient en confiance.

Comme toujours avec ce genre d'enquête, une petite ambiguïté réside dans le fait que 2/3 des médecins seraient satisfaits de leur exercice. A ceux qui ne sont pas heureux dans leur exercice, il ne reste plus qu'à l'indiquer sur leur plaque.

 

AA

Commenter cet article