Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Trickster

Un certain effet de surprise passé, il me semble utile de revenir sur le "scoop" du moment qu'a constitué la sortie concernant Bernard Debré et sa "nouvelle proposition de loi".

Annoncée sur un certain blog avant même la parution sur le site de l'Assemblée Nationale, on ne peut que s'intérroger sur la validité de l'information avant de revenir sur l'information elle-même.

Etrange cette annonce de la part d'un ex-président qui, en son temps, contribua par son évident manque de discernement, à précipiter la publication de décrets responsables de la situation désastreuse de l'ostéopathie telle que nous la connaissons aujourd'hui et dans les perspectives qui sont les siennes à court terme.

Etonnant de voir les choses présentées de telle façon, qu'il nous faut bien constater la tentation que nous avons de penser, que l'annonceur est dans le secret, et peut être pas étranger à ce qu'il tient à nous présenter comme une avancée qu'il ne faut surtout pas laisser passer, fusse au prix du renoncement à toute autorité associative.

Je ne sais pas pourquoi, d'une façon irrépressible, cette circonstance me fait penser à la deuxième partie de la légende du joueur de flûte de Hameln.

Permettez moi, grâce à Wikipédia, de vous la rappeler.

 

 

En l'année 1284, en la ville d'Hamelin vint un joueur de flûte : un dératiseur En ce temps là, la ville était envahie par les rats et les habitants mouraient de faim. Le maire de Hamelin promit au joueur de flûte une prime de mille écus pour les débarrasser des rats qui infestaient la ville. L'homme prit sa flûte et attira, par sa musique, les rats qui le suivirent jusqu'à la rivière Weser qui arrose la ville, où ils se noyèrent. Bien que la ville fût ainsi libérée des rongeurs, les habitants revinrent sur leur promesse et refusèrent de payer le joueur de flûte en le chassant à coup de pierres.

Il quitta le pays, mais revint quelques semaines plus tard. Lorsqu'il y eut une nuit paisible, il joua de nouveau de sa flûte, attirant cette fois les enfants de Hamelin. Cent trente garçons et filles le suivirent hors de la ville jusqu'à une grotte qui se referma derrière eux. Selon certaines versions, le joueur de flûte aurait aussi emmené les enfants de Hamelin à la rivière ou au sommet d'une montagne. Les parents, eux, ne les revirent jamais plus.

 

imgres-1-copie-9.jpeg

 

Le parallèle est bien entendu approximatif. Pour ce qui est de la première partie, peut être peut-on considérer que la rancœur du musicien ne repose dans notre transposition, que sur un assez large désaveu de la population ostéopathique quant aux bienfaits supposés des décrets de 2007 dont le dit musicien s'attribue sans doute en bonne partie le mérite. 

La deuxième partie en revanche montre comment le musicien, devenu dans notre histoire un joueur de pipeau, tente de nous montrer son pouvoir en annonçant un évènement qu'il semble le seul à connaître.

Et que découvre-t-on dans cette proposition de loi encore fantôme révélée par un initié ?

A vrai dire pas grand chose de nouveau par rapport à la précédente version et en tout cas pas grand chose de tellement engageant en dehors d'un master ou doctorat qui constituent l'essentiel de l'attrait de la mélodie du pipeau.

Le SFDO et l'UFOF sont pour l'instant, les seules associations qui ont réagi de façon assez dubitative.

Et effectivement si une chose s'impose, c'est bien le dubitatif. Aussi c'est dans "la plus grande dubitativité" que nous nous sommes autorisés à quelques commentaires dans un conditionnel non moins dubitatif.

Nul doute que nous aurons à y revenir.

 

                                          AA


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

seb 02/08/2011 18:36


Tout à fait d'accord, même si je n'ai pas abordé le fond du problème, il est toujours intéressant d'échanger intelligement.

Merci


seb 02/08/2011 10:20


Je me doute qu'il doit y avoir des querelles sous jacentes.

Ce qui me dérange, pour une fois, dans un de vos écrits, est la plaidoirie à charge, basée sur une erreur, ce qui décrédibilise la démonstration.
En effet vous reprochez son empressement à prendre position, alors qu'en fait on pourrait tout à fait le reprocher aux autres protagonistes qui ont évoqués les faits, bien avant lui.

Après, je pense que chacun doit en son âme et conscience, lire le texte et en tirer les conclusions et ne pas rester sur les points de vue de telle ou telle personne et/ou association, sinon on
finira tous chiro (sic).

Avec cette attitude, certaines asso ont fait du mal à notre profession, et je pense qu'il vaut mieux tempérer que ruer dans les brancards.

Amicalement
Bonne journée


Trickster 02/08/2011 12:40



Il me semble que je dois encore répondre cette fois pour clore cette histoire au moins en ce qui concerne mon erreur concernant la chronologie.


C'est vrai que cela pourrait nuire à la démonstration si l'on s'y arrêtait.


L'empressement à la prise de position montre bien néanmoins, pour les uns comme pour les autres, de quel côté l'on penche et là il n'y a pas photo entre une attitude qui accepte de confondre
chiropractie et ostéopathie,- prenant aussi le risque de faire perdre à l'ostéopathie le seul avantage qui lui reste avec l'article 75 et la (très relative) indépendance qu'il confère à ses
professionnels - et celle qui souhaite garder à l'ostéopathie son identité et cette relative indépendance. 


Nous n'allons rien résoudre avec ces échanges mais au fond je ne regrette pas cette erreur qui fait réagir permettant ainsi de recueillir des avis sinon différents, du moins nuancés.


Ravi d'avoir trouvé un modérateur.


Bonne journée.



Renaud Leclerc 02/08/2011 09:30


Pardon :la cour de récréation


Trickster 02/08/2011 10:24



Bon, je préfère, je n'avais pas compris !



Renaud Leclerc 02/08/2011 09:10


Preum's ,deuz. C'est la cours de récréation qui s'amuse?
Ce qui est sûr: c'est la remise sous la coupe de la médecine de notre art.Avec un strapontin pour l'Ostéopathie, des représentants qui n'ont pas grand chose à y faire mais surtout la très
dangereuse suppression de l'article 75 qui fait de nous des consultants de première intention.Il faut faire bloc contre.La dangerosité maligne du joueur de pipeau n'est plus à démontrer depuis des
lustres.


seb 02/08/2011 08:11


Re,
Je ne suis pas d'accord sur la chronologie, je suis désolé.
L'annonce est faite sur Facebook à midi, par l'ufof et visible dès lors sur son site.
La même info est relayée par Mr Javerliat à 20h39, sur le même site.

Ensuite, ceci n'engage que ma parole, mais je suis sûr que l'ufof, à réagit avec Mr Javerliat. Voyez d'ailleurs le premier commentaire sur son blog, à plus de 23h.

Bref, ça ne change pas grand chose, mais ça évite de tirer à boulet rouge sur quelqu'un pour de mauvaises raisons (l' information trop hâtive).

AMicalement


Trickster 02/08/2011 09:08



Effectivement ça ne change pas grand chose. Hormis la chronologie pour laquelle je ne vais pas chercher à tenir une position à laquelle je ne tiens pas tant que ça, les commentaires restent les
mêmes.


Je suppose que Mr Javerliat reçoit les dividendes de son acharnement à dénigrer l'UFOF à une certaine époque, sans doute en reste-t-il quelque chose.


Mais l'important, qui n'a rien à voir avec cette relation allergique, concerne d'avantage l'idée que les uns et les autres se font de l'ostéopathie.


Bonne journée