Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Trickster

Je dois à nouveau remercier un de mes amis (un autre) qui m'a fait parvenir (je ne sais pas si c'était sournoisement) une nouvelle information extraite de nouvelobs.com à laquelle je ne peux que réagir.   

Unknown-copie-6.jpegNe faut-il pas être un peu déphasée, ou pire, pour considérer que le bien être n'aurait pas grand chose à voir avec la santé ? C'est pourtant ce que nous laisse entendre le texte publié par le nouvelobs.com qui rapporte singulièrement la déclaration faite par  Madame Corinne Le Sauder présidente du syndicat des médecins ostéopathes associée au syndicat des kinésithérapeutes qui se disent ostéopathes. 

J'imagine que Monsieur Cyclopède aurait fait ce commentaire : "Etonnant non ?" 
Personnellement, je suis tenté de conseiller, à cette éminente professionnelle de santé, de se pencher sur la définition de la santé dont l'OMS ne s'est pas écartée depuis 1946.

 

La Santé est un état de complet bien-être physique, mental  et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.

 La citation bibliographique de cette définition est la suivante : Préambule à la Constitution de l'Organisation Mondiale de la Santé, tel qu'adopté par la conférence internationale sur la santé, New York, 19-22 juin 1946 par les représentants de 61 Etats. Entré en vigueur le 7 avril 1948.

Cette déclaration fait donc, à priori des ostéopathes "bien être" des professionnels de santé à part entière !

Pour en revenir à la déclaration de la présidente du syndicat des médecins ostéopathes, le seul élément intelligible de son "adresse" au ministère de la santé, est la demande de restreindre le nombre des écoles pour que la multiplication invraisemblable du nombre des diplômés s'arrête. Nous sommes, nous ostéopathes, qui n'avons pas d'autres cartes dans notre jeu que celles de l'ostéopathie, les premiers à souhaiter que cette situation désastreuse prenne fin, situation que les syndicats de kinésithérapeutes ont sans doute largement contribué à mettre en place en faisant barrage au cursus de 5 à 6 années d'études souhaité par les ostéopathes avant la publication des décrets de 2007.

Quant au bien-être, parlons en. J'espère que de nombreux patients parmi ceux qui n'ont strictement que faire de leur bien être, auront l'occasion de lire cette déclaration de Madame Le Sauder.

 

Ces derniers (les ostéopathes) sont qualifiés d'ostéopathes "bien être" par les professionnels de santé, qui craignent une dérégulation de la profession, une saturation de l'offre et une prolifération du nombre d'ostéopathes mal formés.

 Sur ce dernier point nous ne pouvons qu'être d'accord.

"Ce n'est pas un problème de corporatisme, mais de santé publique", a insisté la présidente du syndicat national des médecins ostéopathes, Corinne Le Sauder, lors d'une conférence de presse aux côtés des représentants d'un syndicat de kinésithérapeutes et de l'union nationale des professionnels de santé (UNPS).

Mais là où nous sourions, c'est en lisant que "ce n'est pas un problème de corporatisme mais de santé publique"!

Toujours est-il que le bien être ne semble pas faire partie des critères retenus par les professionnels de santé, en contradiction totale avec la définition généralement admise et avec le bon sens le plus commun. 

Faudrait-il entendre, en y mettant un peu de mauvais esprit (ce qui n'est pas dans nos habitudes) et en prolongeant cette vision manichéenne de la situation, que ces professionnels de santé là défendraient plutôt la position du mal être ?

J'imagine que ce n'est pas tout à fait ce qu'ils veulent dire, mais décidément, les idées absurdes sont assez difficiles à exprimer clairement.

Peut-être devraient-ils se renseigner auprès des personnes qui sont en grande souffrance pour conforter leur opinion sur le fait que le bien être n'est pas très important.

J'ai quelques exemples très précis à l'esprit pour appuyer un peu plus sur cette tête déjà sous l'eau, mais ce serait trop facile.

 

AA

 

 

Commenter cet article

Nowar 26/10/2013 22:10

Finalement, ces professionnels du mal-être nous proposent leur souci de l'attention de notre bien être et de notre avenir.
Toute notre gratitude

Trickster 27/10/2013 11:27



Les pauvres, ils ne vont vraiment pas bien..



Renaud Leclerc 26/10/2013 17:04

Décidément, tu as vraiment l'art de me faire marrer et me donner la banane.

Trickster 27/10/2013 11:28



Gare aux pelures perdues, ça glisse...