Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Trickster

Fin de collaboration entre des ostéopathes et le CHU de Bordeaux

Rédigé par ean-Louis Estrade le Lundi 29 Octobre 2012Fin de collaboration entre des ostéopathes et le CHU de Bordeaux
Selon Sud-Ouest, les ostéopathes pratiquant bénévolement au sein de services pédiatriques du CHU de Bordeaux depuis 2003 ont vu se terminer la convention qui les liait à cet hôpital.

L’administration hospitalière, considérant que des kinésithérapeutes salariés de cet hôpital étaient désormais formés à ces pratiques, n’a pas jugé nécessaire de poursuivre cette collaboration.

En filigrane, la mise en concurrence des écoles d’ostéopathie de la région avec la formation universitaire proposée par l’Université bordelaise, uniquement ouverte aux médecins et kinésithérapeutes. 
Nombreux sont ceux déjà informés de cet article paru dans Sud-Ouest ce lundi 29 octobre.
Doit-on s'en étonner ? Hélas non. C'est vrai qu'après neuf années de collaboration, la pillule est dure à avaler surtout pour des ostéopathes qui, de plus, travaillaient bénévolement. Et c'est bien là que le bât blesse. Le bénévolat n'a pas d'autre sens que celui d'une réponse à une situation non réglementaire donc par définition tout à fait instable.
Ensuite, on peut se demander pourquoi neuf ans après ? Et bien sans doute parce qu'il faut du temps pour que cela soit connu, et il est à craindre qu'une certaine publicité faite autour de l'article publié dans le Monde pendant l'été 2011 ait contribué à trop faire connaître l'existence de ces soins concernant les nourrissons et en particulier dans le cadre du CHU de Bordeaux.
Il suffit de se souvenir de la réaction déclenchée par cet article dans ce même journal, Le Monde, quelques jours plus tard.
On peut supposer qu'à partir de là tout a été fait pour éloigner "ces gens" qui prétendent faire tant de choses sur le crâne des nouveaux nés. Il y a fort à parier sur le fait que le Docteur Jean-Michel Pedestan, à l'origine de la réaction, n'est pas pour rien dans les suites qui ont été données à cette affaire et dont il semble que cette "fin de collaboration" constitue l'aboutissement.
Qui seront les remplaçants ?
Selon Sud Ouest, il semble que la relève sera assuré par des gens disposant d'un "diplôme universitaire". Alors s'il s'agit du DIU de médecine manuelle-ostéopathie, nous pouvons réellement nous inquiéter pour les nourrissons concernés qui, soit ne seront pas traités, et ça serait encore le plus raisonnable, soit le seront et dans ce cas on peut se demander à partir de quels critères.
Nous avons saisi une réaction concernant cette information /
 "Ce n'est que le début! Vive la désunion au sein de notre profession."
Pour dire que ce n'est que le début, nous sommes malheureusement d'accord.
Pour croire que la désunion, que nous déplorons régulièrement, y jouerait un rôle, vraiment nous ne le croyons pas.
Dans la guerre des boutons, le chef était clairement celui qui pouvait afficher le plus grand zizi.
Dans cette guerre larvée pour le contrôle de l'ostéopathie, le mieux placé est sans doute celui ou plutôt ceux qui disposent du plus gros lobbie.
Les ostéopathes disposent-ils d'un lobbie conséquent ? Unis ou pas ?
Tous unis c'est vrai que ça serait déjà mieux.
Mais quelque chose d'insistant me dit que ça n'est pas demain la veille. Désolé de n'être pas plus positif.
AA
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

seb 05/11/2012 09:36

Cher, mr Leclerc, je vous invite à reprendre l'ensemble de mes propos depuis 15 jours et vous verrez, que depuis le début, je vous demande, d'arrêter de stigmatiser ceux qui ne pense pas comme
vous.

En un seul commentaires, j'ai dénoncé des éléments ou critiquer certaines associations, alors, que vous le faites systématiquement à l'encontre du SFDO, ou de ceux qui ne penses pas comme vous.

C'est cette attitude que je dénonce et que je trouve non constructive.

Je vous demande juste d'essayer de changer de point de vue et de mode de communication.

Votre seule réponse est de toujours tenter de me discréditer, ou de modifier mes propos.

Reprenez calmement, mes propos et vous verrez que depuis le début, je vous questionne, sur le fait d'une rencontre de tous les acteurs de l'ostéopathie, afin de trouver des similitudes de travail,
soit sur la formation, soit sur la régulation, soit sur la fraude à la SS etc...

Mais jamais vous ne répondez, et systématiquement, vous retombez, dans vos habitudes, en attaquant, plutôt qu'en argumentant Pour ou Contre.

Bonne journée @ tous

Luc THOBY 02/11/2012 08:41

Cher Renaud,

Heureusement que je te connais, sinon ton commentaire n° 13 m' aurait un peu dérangé, tant il me semble déformer les propos de Seb. Je parle notamment de l' unification de la formation.

On se voit à Rennes, je l' espère, lors du stage de René BRIEND donné par la Société des Ostéopathes de l' Ouest, on pourra en parler devant un verre ou une pint.

Il me semble primordial que lorsque l' on critique une situation, on apporte une solution constructive en face ( et là, je ne parle plus à Renaud, mais à nous tous ).

Seb, attention à ne pas agresser des personnes qui ne l' ont pas fait, cela nuit au débat et permet aux manipulateurs de faire dériver le débat ( je n' ai pas apprécié notamment quand tu as parlé
de lâcheté en doutant du fait que Dominique réponde à tes questions, comme je n' ai pas apprécié certains autres post dans le fond ou la forme et je l' ai écrit à qui de droit, mais tout cela n'
est que mon opinion ) ).

Rester anonyme, comme je l' ai écrit autre part, ne me pose pas de problême quand les propos sont respectueux et constructifs même dans l' opposition.

Dans tous les autres cas, c' est de la dissimulation, et il y a trop d' anonymes qui participent et parasitent le débat de façon malsaine.

Quant à Jean-Louis, merci pour son travail exceptionnel de communication via Le Site de l' Ostéopathie que tout le monde bénit maintenant, mais que beaucoup ont craint à ses début tant il amenait
de l' oxygène à un débat ostéopathique cadenasseé par " ceux qui savaient ".

Si l' on veut que nos échanges avortent, jetons de l' huile sur le feu, soyons sarcastiques, ironiques, cyniques, agressifs, ne proposons rien, caricaturons, calomnions......... Et nous finirons
par une baston générale.

Notre belle profession mérite mieux que cela sans verser dans l' angélisme.

La bonne volonté ne suffit pas toujours, mais elle est un préalable.

Confraternellement et la bise à Renaud et à tous ceux qui le veulent.

Luc.

Luc THOBY 01/11/2012 21:07

Bonsoir, Nowar,

Il est toujours intéressant de comparer le choix de ton pseudo et la forme de ton commentaire n° 14.

Que quelqu'un veuille garder l' anonymat si ses propos sont respectueux ne me pose pas de problème ( même si comme je l' ai précisé dans un post précédent, j' ai toujours décliné mon identité sur
le net ). Quand cela n' est plus le cas, alors je préfère ne plus dialoguer.

Comme je ne sais même pas qui tu es, je ne peux même pas conclure par confraternellement.

Quand tu assumeras tes propos, je pourrai reprendre la discussion avec toi.

Luc.

Nowar 01/11/2012 16:14

Merci Renaud de tirer les choses au leclerc. (ça ne mange pas de pain et c'est facile à faire!)

Le créateur de l'ostéopathie était un pionner, un homme de la frontière, qui n'a eu de cesse de repousser les limites pour aider son prochain.
Il n'a pas attendu le bon vouloir de ministres, ni ne s'est effarouché des horions des médicastre, pour revendiquer l'Ostéopathie et brandir sa banniere.
Comme il l'a fait tout au long de sa vie, il était membre de sa communauté, défenseur farouche des libertés, et aidant à son prochain.
Il nous a tracé la route et l'aissé les rènes du chariot.
Devons nous attendre un chauffeur? Ou décidons nous de le faire avancer.
Problème! il faut pour cela être et faire comme le vieux docteur. Montrer l'exemple dans sa vie, dans sa pratique, dans la défense de ses convictions. C'est parce qu'il s'est battu comme un lion
qu'il a été rejoint, aidé, accompagné. Qu'en eut-il été s'il s'était assis au bord du chemin à la façon de Calimero?
Troller un blog au nom d'une association dont le président n'a pas su proposer une définition correcte de l'ostéopathie dans une émission de grand audience est un choix. Je ne partage pas ses
opinions mais je me battrait pour qu'il puisse les défendre. Même si je pense que pour en faire partie il faut être un trou de balle.
Je pratique et défend l'ostéopathie dans mon cabinet, mon quartier, ma ville, et mon réseau avec la flamme du militantisme. Et j'invite chacun à s'engager, en tant qu'ostéopathe dans le quotidien
car c'est là qu'est notre reconnaissance. Les pleureuses au fond de leur cabinet qui vénèrent les décrets de l'ignominie ne devrait pas pouvoir être autorisés à se revendiquer leur titre
d'ostéopathe, car il ne font rien pour le mériter. Ils participent, c'est de saison, à l'enterrer. Aller offrir des chrisanthème, c'est meiux que des bonbons. Mais n'oubliez pas qu'avoir des
couilles au cul, c'est toujours être un enculé.
Cordialement
Nowar.
PS: Demain, jour des morts, j'irai fleurir les tombes des héros de l'Ostéopathie, et cracher sur les autres!
Nowar

Trickster 01/11/2012 17:44



Merci Nowar de m'avoir appris ce que signifiait troller un blog. J'ai aussitôt contacter le service anti troll d'overblog qui m'a adressé un troll anti trolleur qui va désormais surveiller les
abords.



Renaud Leclerc 01/11/2012 11:58

Anonyme Seb tu es extraordinaire. Outre tes accusations déplacées envers celui que je qualifierais être « un honnête homme » (JLB), toutes tes attaques se concentrent sur les membres du GFIO, seule
organisation de professionnels à œuvrer dans un travail commun depuis bientôt 3 années.
Dans ce blog et sur d’autres cela semble intolérable pour beaucoup d’observateurs (par ailleurs bien passifs en-dehors de leurs claviers), que des bureaux d’ASP se soient réunis, aient appris à se
parler, s’entendre pour faire front commun vis-à-vis de nos problèmes professionnels, et se déplacent ensemble pour rencontrer et modestement soumettre d’une seule voix leurs diverses contributions
aux acteurs du pouvoir en place qui élaborent les modifications de réglementations nous concernant.
Si tu penses vraiment que nos problèmes viendraient d’inscriptions commerciales dans les pages jaunes, d’un supposé recrutement limité à certaines écoles, de non publications d’un annuaire de
membres, ou de la présence de quelques membres associés en voie de changement de statut, alors continu à taper sur ce seul groupe. Continue à incrémenter l’impression que les ASP ne peuvent
s’entendre, à détourner les confrères d’un légitime devoir de soutient à leurs organisations syndicales et donne du grain à moudre à tous les populistes qui veulent décapiter ces organisations.
Dans nos démocraties le pouvoir discute avec les organisations représentatives.
Des résultats semblent longs à venir ? Pour mémoire le blocus complet organisé par le pouvoir précédent pendant 5 ans n’est pas de notre fait et nous ne sommes pas les rédacteurs des scélérats
décrets de 2007 qu’à l’UFOF nous n’avons jamais entérinés.
Il semblerait plutôt que le moment soit venu d’inciter les acteurs isolés à rejoindre ce groupe et mettre en valeur ceux qui ont fait un difficile et laborieux travail de rapprochement.
Ras le bol des gens qui veulent s’unir à reculons !

Par ailleurs merci Nowar, le coup du gazon m'a fait éclater de rire.

Et paix à vos morts, c'est la saison.