Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Trickster

J'ai bien dit un blogueur et pas un blagueur. Blogueur né par aphérèse quand "c't'aprem" est issu d'apocope (et aussi d'une certaine forme de raccourci, il faut bien le dire). Ça faisait assez longtemps que je n'avais pas fait le pédant et il faut croire que ça me manquait. En aparté, je vous le dis, je connais un professeur de français en Chine (en ce qui concerne ses éventuelles tribulations, je ne peux rien dire), qui ne manquera pas de commenter aphérèse et apocope. 

Bon alors, vous le savez vous ce qu'il y a dans la tête d'un blogueur ? Parce que si vous le savez, un éclairage de votre part me rendrait service. Ce n'est pas qu'il n'y a rien, bien au contraire ! C'est plutôt qu'il y a parfois tellement de choses que c'est un peu difficile de s'y retrouver. En tout cas, pour en faire quelque chose de toutes ces choses, et puis aussi sur la manière de les traiter ces choses, sérieuse voire trop sérieuse, façon moraliste guindé, cynique, amère, là vous avez perçu la tentation ? Un peu rap, populaire, je ne m'y attarde pas.

Cynique, amère? Non ? Ça ne fait rien. Bon en tout cas, sur la façon possible d'aborder les sujets, souriante, grave, aigüe, voire piquante, troublante, banale ou chargée de catastrophes, j'en passe et surement des meilleures.

Et puis selon le blogueur, évidemment, le contenu peut être très différent. Si le blogueur est une noix, qu'est-ce qu'on y voit quand elle est fermée ? Pas si simple.

On y voit la nuit en rond, 

 Et les plaines et les monts ,

Les rivières et les vallons 

On y voit

Toute une armée

De soldats bardés de fer

Qui joyeux partent pour la guerre

Et fuyant l'orage des bois

On voit les chevaux du roi

Près de la rivière

Voilà, ça c'est un exemple de ce qui peut se trouver dans la tête d'un blogueur, vous voyez où ça nous mène. Ainsi, cette semaine, j'ai été fréquemment visité par l'image de Xavier Bertrand dont, parait-il, les oreilles sifflaient récemment selon un hebdomadaire qui estime que ce serviteur fidèle serait un peu en disgrâce. A cet article était associée une photo avec cette bouche en cul-de-poule que lui seul sait former.heures-supplementaires sheures-supplementaires s
Je vous laisse suivre le fil de ma pensée. Mon expérience professionnelle m'a permis de constater que les personnes souffrant d'acouphènes étaient souvent soulagées par un traitement dans lequel un toucher endocavitaire, voire deux, semblaient s'imposer. Cet homme, dont il faut se souvenir qu'il est à l'origine, en tant que ministre de la santé (bâclant le travail pour se mettre vite au service du grand leader), de ces décrets abhorrés de 2007, avec l'aide inspirée du ROF pourfendeur de Conseil d'état, décrets qui ont largement compromis l'avenir d'une ostéopathie sereine, et bien cet homme qui a développer un art de se servir de sa langue bien supérieur à celui de Jack lui même, oui Jack, le seul l'unique, bien discret en ce moment, et bien  cet homme essayé-je de dire à les oreilles qui sifflent. Comment ça vous vous en moquez ?
Bon admettons que ce ne soit pas essentiel dans la réparation de la marche du monde, c'est tout de même un sujet de préoccupations.
Et puis pour en revenir à l'ostéopathie, il y a ces bruits d'union (encore) que vous avez peut être entendu sur le blog de "Pascal", qui consacre beaucoup de son temps à dénigrer une association pour valoriser, le rassemblement, l'union même disait-il de certaines autres. Beau projet pour renforcer l'ostéopathie. Construire un rassemblement sur des fondations faites de dénigrements et de médisance ça pose son bâtiment pour l'avenir. Il se pourrait que les murs qui vont (peut-être) en surgir soient au final assez friables. 
Et alors en dernière minute, voila-t-il pas que je tombe sur ce titre :

Roselyne Bachelot épinglée par la Cour des comptes sur la gestion de la grippe A   (La Tribune, Le Figaro - 15/10/2010)

 Un rapport de la Cour des comptes consacré à l'établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (Eprus) met en exergue "le coût exorbitant" de la crise de la grippe A dans l'Hexagone et "renvoie le gouvernement, et en particulier la ministre de la Santé Roselyne Bachelot, à ses responsabilités", relate La Tribune. Alors que "l'Eprus aurait dû être un rouage essentiel dans la lutte contre la pandémie de grippe A (H1N1) (...), en réalité il n'a été qu'un logisticien", souligne Le Figaro. "L'Eprus a été un bon exécutant. Les critiques vont aux autorités de tutelle qui ont fait tous les choix", a déclaré hier Rolande Ruellan, présidente de la sixième chambre de la Cour des comptes, lors de la présentation de son rapport à la commission des Finances de l'Assemblée nationale.

Bon d'accord, on ne peut pas constamment parler de Roselyne Bachelot, surtout pour envisager toutes ses bourdes, encore que certaines d'entre elles n'ont pas fait que des malheureux, mais ceci est une autre histoire.

Il faut faire du tri dans la tête d'un blogueur et c'est une gestion complexe Je vous le dis.

Mais si vous avez eu le courage d'arriver jusque là, ça mérite bien une petite récompense.

 

Alain Tarissabeux


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article