Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Trickster

Augurium d'hiver !

Et bien pensez en ce que vous voulez, mais compte tenu du temps qu'il fait aujourd'hui, ici et maintenant, je me plais à considérer que l'augurium est bon. politique-1271.JPGC'est donc un bon heur. Ce n'était pas le cas il y a huit jours lorsque Thoreau a montré le bout de sa barbe et que l'humeur, vraiment liquide pour le coup, allait jusqu'à imprégner l'humus sans vergogne. Bon, pour ceux qui n'ont pas fait de latin, comme moi, ce n'est pas forcément facile à suivre, mais ça peut vous procurer quelques regrets ou faire remonter des profondeurs un soupçon de nostalgie pour des raisons peut être plus originales que les habituelles. Les dites habituelles étant ... Après tout elles n'appartiennent qu'à vous, c'est donc à vous de voir.

Une petite voix cachée : "Quand il aura fini d'écrire pour ne pas dire grand chose, il réussira peut-être à sortir quelque chose d'intéressant."

L'intéressant nous a été transmis par Bernard Schmitt sous la forme d'une publication du journal officiel datée du 14/08/2012 pour ce qui est de la question posée à la ministre de la santé et du 18/09/2012 pour ce qui concerne la réponse de la ministre. Persuadé que Bernard Schmitt, que nous remercions, ne verra pas d'inconvénients à ce que cette information soit publiée, nous vous la livrons tout de go

 

14ème législature

Question N° : 3087

de Mme Dalloz Marie-Christine ( Union pour un Mouvement Populaire -Jura )

Question écrite

Ministère interrogé > Affaires sociales et santé Ministère attributaire > Affaires sociales et santé

Rubrique > professions de santé Tête d'analyse > ostéopathes Analyse > formation

Question publiée au JO le : 14/08/2012 page : 4729

Réponse publiée au JO le : 18/09/2012 page : 5137

Texte de la question

Mme Marie-Christine Dalloz attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur la situation de la formation d'ostéopathe en France. Suite à la publication du décret n° 2011-390 du 12 avril 2011 qui supprime le relèvement de la formation des ostéopathes prévue par l'article 64 de la loi n° 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l'hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires (HPST), elle lui demande de bien vouloir préciser les intentions du Gouvernement quant à cette profession.

Texte de la réponse

Les conditions de formation en ostéopathie, et notamment d'agrément des écoles requièrent toute l'attention du gouvernement et en particulier celle du ministère des Affaires sociales et de la Santé. L'augmentation du nombre d'écoles et de professionnels en exercice pose un réel risque en matière de santé. Le secteur de l'ostéopathie s'est considérablement développé ces dernières années et ce, dans des conditions non satisfaisantes. En effet, l'ensemble des acteurs est unanime pour reconnaître que le nombre d'écoles agréées est trop important par rapport aux débouchés professionnels et dénonce des manquements en termes de qualité de l'enseignement que les critères actuels ne permettent pas de prévenir. Le projet de texte élaboré par le précédent gouvernement ne répond en rien à ces problèmes. Les besoins de l'offre de soins doivent fixer le niveau de qualité requis et réguler le nombre de professionnels. Il est nécessaire de reprendre le travail initié en 2002 d'encadrement d'une pratique qui n'est pas sans risque dès lors qu'elle n'est pas mise en oeuvre par un professionnel dûment formé. Ainsi, sur la base du rapport rendu par l'Inspection générale des affaires sociales en avril 2010, le gouvernement va réengager très rapidement un travail sur l'encadrement réglementaire de l'exercice tant sur le volet formation que sur l'encadrement des écoles. Les solutions envisagées devront prendre en compte les attentes des professionnels concernés, professionnels de santé ou non, mais devront avant tout répondre aux exigences de qualité et de sécurité des soins.

 

Tous, je l'imagine, doivent trouver que le contenu de ce texte va dans le bon sens mais il faut le rapprocher d'autres questions publiées sur le site de l'ostéopathie et dont les réponses ne sont apparemment pas fournies pour l'instant.

Toutes ces questions sont plus récentes que la précédente puisque datées des - 23, 9, et 2 octobre- .

 

La question du 2/10 est la reprise d'une question posée le 31/01/12 et devenue caduque lors de la précédente législature.

Le député qui la pose avait signé la ppl Debré. Il entend faire un distingo entre les ostéopathes professionnels de santé, pour lesquels une formation en 1000 heures lui parait suffisante, et les autres. 

Les deux autres questions émanant de François Baroin apparaissent plus raisonnables en ce sens qu'elles appellent à un diplôme d'état commun à tous les ostéopathes.

 

Au fait quel heur est-il ?

 

AA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nowar 28/10/2012 19:53

Merci Trickster,
Je profite de ton invitation pour saluer ta constance et ta fidélité dans la prose et la communication à tes fidèles (dont je me flatte d'être). Hélas, je n'ai pas, à ce jour, la moindre ébauche de
ces vertus, et, horreur subtile, je préfère troller mes humeurs copyleftés dans les blogs que j'affectionne.
Merci de ton hospitalité
Nowar

pp 28/10/2012 17:41

c'est vrai! remerciements aux enfants de still et aux commentaires de M.Nowar dont les propos,l'humour,la pertinence sont un régal,une véritable "oxygénation neuronale" pour l'humble lecteur que je
suis,je ne puis qu'appuyer cette idée de blog...

Nowar 28/10/2012 15:10

Ayant eu l'heur de lire après l'heure (fut-elle solaire!)une elliptique réponse (ellipse qui ne joue en rien sur nos ensolleillement)d'une ministre actuellement bizutée par le corps médical
(souffrirait-elle de l'avoir aux pieds)il apparait qu'elle reste d'actualité faute d'expression d'icelle suscitée.Il apparait donc que l'heure est à la vigilance de chacun et de tous, non seulement
dans les mouvements orgastiques du pouvoir, mais aussi dans le sens diarrhéique des discours de certains de nos représentants, exigeant comme tout patient épuisée, ou comme toute lionne en feu et
en action, tout et son contraire.
Veillons et réveillons, ceux qui dorment sur le mont des oliviers, en l'attente de cette aube sublime, ou l'homme, aujourdhui au bord du gouffre, aura enfin le courage de faire un grand pas en
avant....
A la bonne heure
Nowar

Trickster 28/10/2012 15:56



Bon ami Nowar, je t'assure que tu devrais t'y mettre à ce blog, ça nous changerait un peu de tous ces trucs qui se veulent sérieux et qui n'y parviennent pas toujours.


Pour répondre à cette problématique que tu rappelles, quant à faire un pas en avant, je t'adresse une illustration qui semble y répondre.


extrait de "La rumeur" enfin libre. www.la-boite-a-bulles.com.



Jean-Louis 28/10/2012 14:24

Mon cher Alain,

La réponse de la ministre a été publiée non seulement sur le Site de l'Ostéopathie où elle est restée en page d'accueil plus d'un mois, mais surtout elle a été commantée par toutes les asp : SFDO,
UFOF, etc. même par Rés0sté0... et d'autres

Elle fait référence à la réponse de Mme Dominique Bertinotti à une question orale faite par un sénateur et publiée également sur le site le 18/7/12.

Si les intentions de la ministre vont effectivement dans la bonne direction, rien ne dit qu'à la publication des décrets ce sera le cas...

Reste que l'agrément renouvelé pour deux écoles et celui pour une nouvelle école contredit en partie ces bonnes intentions.

Attention cependant de ne pas présenter ce qui est déjà du 18 septembre comme quelque chose de nouveau, même si tu le découvres ce jour !

Trickster 28/10/2012 15:16



Cher Jean Louis,


Ta vigilance est sans faille et je te remercie pour ce commentaire. Je ne doutais pas que question et réponse de la ministre datées respectivement de juillet et de septembre n'avaient pas déjà
été visées par le site de l'ostéopathie quasiment en temps réel. Tu sais bien que les enfants de Still n'ont pas la prétention de faire de l'information même si une rare fois ou l'autre
ils ont pu, bien malgré eux, devancer ce qui est régulièrement publié sur ton site. Les enfants de Still font depuis leurs débuts dans le registre de l'humeur en fonction de ce que leur humble
rédacteur a le temps, le courage, ou les deux à la fois, et aussi l'humeur de confier à son clavier. Ici il s'agissait de jeu sur les mots qui constitue un de nos exercices préférés et
d'utiliser, au passage, la matière dont nous disposions.


J'imagine au moins que les réponses à François Baroin ne sont pas encore sorties. C'est donc dans l'attente que je me tournerai vers ton site.


Amitiés