Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Trickster

C'est un vrai problème qui se pose à moi après la lecture d'un extrait télévisé de BFMTV dont le lien m'a été "sournoisement" adressé par un de mes bons amis.

simCet extrait permet de voir un reportage à propos d'une lamentable affaire concernant un non moins lamentable personnage qui nuit à l'image de l'ostéopathie depuis une bonne trentaine d'années et a bénéficié pour cela au fil du temps, d'une assistance médiatique hors de proportion. 

Mais il permet aussi de voir l'intervention d'un président d'association pour qui, sans doute, passer sur le petit écran vaut bien que l'on déploie, dans sa splendeur flamboyante, toute l'incommensurable bêtise dont on est capable en acceptant de donner une opinion affligeante pour l'ostéopathie et pour les ostéopathes sur des faits qui ne les concernent pas d'une part et au travers de gestes qui n'ont rien de nébuleux en tout cas pour ceux qui les connaissent.

Comment le président de cette association-là s'autorise-t-il à laisser entendre que les ostéopathes sont en mesure de créer des "états brumeux" (sic) chez les patients ou patientes, ouvrant ainsi la porte à toutes les capacités fantasmatiques des personnes mal informées sur l'ostéopathie. 

Comment s'autorise-t-il à risquer de donner ce déplorable éclairage aux négociations professionnelles dont nous croyons savoir qu'elles se déroulent actuellement?

Il fut un temps où j'aurai considéré qu'une telle sortie était passible d'une démission instantanée, mais le temps a passé, les illusions aussi. 

Je reste néanmoins sur une question : pourquoi faudrait-il ménager un individu qui ôte à vie, toute vélléité d'adhérer à l'association qu'il représente.

Bien entendu si vous avez des réponses, je suis preneur.
AA
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pinet 07/01/2014 11:46

cet homme a très certainement besoin d'une bonne scéance d'ostéopathie, permettant de le réequibibré, mais ne veux pas se l'admettre.

SNPOA 22/12/2013 19:34

Bonjour,
concernant la fameuse AG du ROF , c'est sans compter la parodie de vote sur la création de la FEDE-OA qui remets en question l'ART 30 des statuts , notamment sur la caution qu'apporte le ROF en
participant à une fédération dont les autres intervenants ne sont pas ostéopathes , reconnaissant implicitement un partage du titre avec des illégaux (OAE).
Nous avons publié chez BOUTIN un courrier adressé à ce président fantomatique , sans réponse à ce jour sauf une velléité de droit de réponse initié par l'instigateur de cette imposture ( le Dr
chêne , véto ) et vite retirée.

Trickster 22/12/2013 20:37



Le fantôme aime tout de même passer à la télévision...


C'est tristement une quasi tradition pour le ROF qui a toujours de l'éthique et de la déontologie plein les babines que de leur marcher dessus sans vergogne quand ça arrange ses dirigeants. Les
"statuts" sont faits pour être mis à bas de leur socle !



Nowar 24/10/2013 20:56

Honnêtement Trickster, tu ne peux pas endosser à toi tout seul la myopie héréditaire de ces malformés génétiques de la publicité oh! pardon, je voulais dire de l'information.....

Trickster 27/10/2013 11:31



La forme que prend l'in-formation de ces déformés nous informe sur leur mauvaise forme. Tu me suis, en gros...



Nowar 24/10/2013 13:11

Mal être, j'aurai préféré du chène sachant qu'au début j'étais un gland!

Trickster 24/10/2013 18:55



Grâce à toi je vais encore me faire mal voir par ceux qui ne méritent pas de m'aimer. Je suis en train de concocter une réponse à cet article imbécile et soit disant non corporatiste du nouvel
obs.


Merci Nowar !



Nowar 24/10/2013 12:08

http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20131017.AFP9130/les-medecins-et-kines-osteopathes-reclament-moins-d-ecoles-bien-etre.html
Sans commentaire mais plus pertinent

Trickster 24/10/2013 12:29



Si ces "exellents" professionnels de santé se considèrent comme étant aux antipodes des ostéopathes "bien-être" ou ostéopathes affublés du qualificatif d'exclusif, sans doute
faut-il entendre qu'ils appartiennent à la catégorie "mal-être", ce qui est plus lourd à porter mais qui se vérifie assez régulièrement si l'on en croit le récit de certains des
patients qui leur ont échappé.