Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Trickster

Unknown-1-copie-2.jpeg Un petit coup de chapeau (le sien) à Roger Nicolas, humoriste disparu au lendemain de la mort d'Elvis Presley (16 août 1977), et par conséquent d'une manière quasi inaperçue. Chacun de ses sketchs ou chacune des histoires qu'il racontait commençait par : "Ecoute, écoute, écoute..."

Le développement de l'ostéopathie en France s'était amorcé, timidement, et peu de gens parlaient d'écoute à l'époque. Pourtant, un groupe d'ostéopathes revenant  d'un séjour aux Philippines rapportait avec lui d'étranges mais bénéfiques considérations sur la perception et quelque chose s'amorçait qui allait ressembler à une autre forme d'écoute, sans lien avec l'appareil auditif mais associant visualisation et palpation, offrant ainsi un accès partiel, parcellaire à l'indispensable reconnaissance de la vie dans le champs crânien et ultérieurement dans l'ensemble de la matière vivante.

Ainsi Roger Nicolas aura donné, totalement à son insu, une sorte de point de départ à une attitude entièrement tournée vers la découverte d'un corps unifié dans lequel Still et ses plus fidèles disciples ont vu l'existence de ce médecin intérieur que nous avons au quotidien la mission d'aider.

Ecoute, écoute et aussi regarde, pour découvrir la forme anormale et restituer la normale, revenir à la nature.

Ce petit clin d'œil était juste destiné, aussi, a remercier les confrères et consœurs avec qui j'ai pu échanger pendant ces trois journées les 21, 22, et 23 mars derniers, très agréablement pour moi, et je l'espère de façon enrichissante pour eux.

Pour finir, une petite citation de Rollin Becker puisée dans le livre "La vie en mouvement" (éditions Sully).

"Nul besoin pour le patient et l'ostéopathe de prononcer un mot. Je n'ai pas besoin de parler, car je pratique l'art d'écouter ses tissus".

 

Alain Andrieux

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article