Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Trickster

 

images-copie-7.jpegChacun a pu constater que le soufflé préparé autour du thème de l'union s'est un peu dégonflé depuis quelques jours et ce ne sont pas les pantalonnades auxquelles l'actualité nous a permis d'assister très récemment qui peuvent faire reprendre de la hauteur à ce type de préparation.

Néanmoins, il semblerait que, les échanges nombreux et passionnés qu'ont suscité ce sujet dans la cour de récréation des enfants de Stil ont donné des idées à certains. Mais vous l'avez lu, nous avons avancé un prudent "peut-être", notre modestie naturelle nous interdisant de nous accorder plus d'importance que nous n'en avons possiblement.

Nous avons donc découvert la création, récente elle aussi (19/11) d'une UPO, Union Pour l'Ostéopathie qui regrouperait 3777 ostéopathes, 14 établissements de formation, 1045 enseignants, 4988 étudiants et plusieurs millions de patients !

Ce qui est dommage c'est qu'on ne connaisse pas à la dizaine près le nombre exact de patients. C'est impressionnant pour ce qui concerne le nombre d'ostéopathes dont il faut espérer qu'ils sont tous au courant, que d'ex-désunis, ils viennent de se réunir. L'annonce ne dit pas de tous ces enseignants (1045 !), s'ils sont aussi ostéopathes.

En tout cas, et c'est rassurant, on sait maintenant que les 4988 étudiants disposent d'environ 1 enseignant pour 5 ce qui va sérieusement améliorer le niveau de formation et par conséquent la qualité des diplômés.

Comme quoi, quand on y met de la bonne volonté, tout est possible !

Espérons juste ne pas avoir confondu UFO et UPO.

 

AA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

seb 21/11/2012 12:11

Bonjour,
Comme vous l'indiquez des "ex-désunis, ils viennent de se réunir."

Comme quoi, lorsque l'on remballe sa fierté et que l'on fait table rase du passé, de nouveaux chemins s'ouvrent à nous.
Ce que j'essayais de faire comprendre à certains ici...

Espérons, que le travail qu'apportera cette Union pour l' Ostéopathie, verra la présence des associations manquantes, UFOF, AFO et SNOF, afin de pouvoir présenter un travail UNANIME aux pouvoirs
publics.

Amitiés

Trickster 22/11/2012 18:05



seb, c'est bien, comme disait la pub autrefois, mais pas trop de candeur quand même...


AA



Thierry C. 21/11/2012 10:55

Vous avez raison de poser la question de cette mise en avant qui peut paraître décalée ou ubuesque.
Cependant, la vraie question de fond serait de savoir pourquoi soit le GFIO soit de façon dissociée les AFO, SNOF et bien entendu UFOF, ont choisi de pratiquer la politique de la chaise vide à
cette réunion du 15 novembre.
On peut comprendre le désaccord, de là à admettre la politique de la chaise vide en ces temps très compliqués pour l'Ostéopathie, n'est pour moi pas un gage de volonté d'ouverture ou de
dialogues.
Quand bien même, il ne faut pas être dupe, quelques uns feront certainement preuve d'opportunisme.
Il faut en finir, dans ce POF, avec ce jeu du chat et de la souris où le dernier qui parle cherche à justifier SA position pour tendre à l'éloigner de son vis à vis.....
Diviser pour mieux régner n'a jamais été autant d'actualité, gageons que le Gouvernement et ses acteurs n'aura pas plaisir à en profiter !

Trickster 22/11/2012 16:51



En effet diviser pour mieux régner est tout à fait d'actualité, sauf quand le ou les diviseurs n'en profitent pas vraiment, mais "ça" les regarde ! Ces messieurs de l'assemblée nationale qui se
battent comme des chiffonniers pour prendre le pouvoir, nous montrent bien à quel niveau on peut situer la politique.


A notre toute petite échelle, je crois qu'il n'y a pas beaucoup de différence. Cette annonce est parfaitement ridicule, mais elle va convaincre quelques uns des réelles bonnes intentions de ceux
qui sont derrière.


Evidemment, comme le fond apparaît positif il n'est pas possible de critiquer cette "bonne nouvelle" sans passer pour un diviseur, mais quand on connait bien ce qu'il y a dessous tout ça, on se
dit que ça porte à sourire même si en l'occurrence on en n'a pas vraiment envie.


Pourquoi le GFIO ou l'une quelconque de ses composantes n'y était pas ? Je crois que cette question a été évoquée précédemment et que la présence des structures d'enseignement n'était pas
souhaitée car, bien entendu, elle biaise nécessairement le débat.


On voit que SNESO et INFO se sont rapprochés mais pas de trace de Novétudes. Tiens ? Ce dernier venu représenterait-il une vraie menace pour les deux premiers ?


Rien d'innocent dans ce "miracle" d'union jailli du sol comme de l'or noir. Maintenant il reste à cet objet unitaire mal identifié à faire la preuve de son honnêteté et de sa sincérité.
A suivre donc.


AA