Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Trickster

 

 

D'aucun pourrait croire que nous prenons un plaisir particulier à mettre le ROF sur la sellette. L'expression sonne bien mais en l'occurrence, elle n'est pas tout à fait juste en ce sens qu'elle ne contient point d'attaque ni de jugement, juste un soupçon, mais alors, un tout petit soupçon d'ironie.

Nous avions été frappés par le message du ROF à sa sortie du ministère, qui avait donné lieu à un court article - Il faut s'unir qu'ils ont dit - lequel article a engendré un échange de commentaires qui semble loin d'être terminé puisqu'il se prolonge au bas de la page - Trait ou traits d'union -, et nous ne le sommes pas moins (frappés) à la suite de "l'affaire" de Bordeaux où le ROF nous dit tout de go, que le conseil de l'ordre des kinésithérapeutes à "déclaré la guerre aux ostéopathes". Ceci n'est pas tout à fait exact puisque le libellé est : L'Ordre des MK déclare la guerre à l'ostéopathie exclusive.

Nous notons au passage que cette façon de parler de l'ostéopathie sous-entend qu'elle admet implicitement qu'il peut en exister plusieurs forme. Ça nous semble être une erreur importante. Nous nous sommes toujours insurgés contre ce distingo. Pour nous il y a l'ostéopathie ou pas.

 

Mais revenons à nos moutons : Quelle prise de conscience !prise-de-conscience.jpeg

Bon, bien que nous en ayons la tentation, nous ne nous acharnerons pas sur ce qu'il vaut mieux considérer comme une distraction en phase de soins, et de guérison peut-être ?

De plus, le nouveau président ne peut être tenu pour responsable des errements ou de la "distraction" de nombre de ses prédécesseurs.

Sa constation, qu'il existe bien une véritable guerre, est déjà très importante même si ce conflit sournois n'est vraiment pas nouveau.

Il a commencé, au minimum, en 2002 lorsque les ostéopathes ont accepté de voir siéger auprès d'eux des gens qui n'avaient rien à y faire. Aussitôt, j'ajoute qu'il devait être bien difficile de faire autrement compte tenu du poids de certains lobbies, lobbies que nous avons évoqués très récemment à propos de Bordeaux.

Il a été largement confirmé en 2007 avec les décrets qui ont détruit l'esprit de la loi de 2002 et autorisé les "différents titrés" à revendiquer, chacun de son côté, le bénéfice de ces décrets.

Se féliciter de ces décrets était une ânerie.

Dés lors, il était clair que médecins d'un côté et kinésithérapeutes de l'autre feraient tout pour s'approprier l'essentiel du gâteau et que, pour celà, tous les moyens seraient bons. 

Nous en avons la preuve tous les jours pendant que les ostéopathes voient la multiplication des dipômes continuer à saper, comme sait le faire inlassablement l'océan, le pied de notre modeste édifice ostéopathique dont les fondements sont déjà si mal assurés.

Et que certains commentateurs, dont nous ne connaissons pas le nom, ne viennent pas nous dire qu'il faut cesser de revenir au passé. Cela fini par être lassant.

Ces faits, qui s'éloignent dans le temps, sont autant de gueuzes de fontes pendues à notre cou, funambules au dessus du fleuve que nous essayons de traverser pour atteindre une rive incertaine.

Cependant, après l'avoir moqué, nous voyons un avantage à cette déclaration tonitruante du ROF, si elle est écoutée, et entendue, au moins par ses adhérents.

Toute déclaration de guerre est nécessairement suivie d'une mobilisation générale et la notion de mobilisation générale implique, au minimum, que les diverses tribues impliquées entérinent le fait que cette union, d'origine arlésienne on le sait, prenne un tout petit peu de consistance pour déboucher sur du concret, sur un réel changement qui essaierait de durer... beaucoup plus longtemps que les roses.

 

 

AA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Luc THOBY 02/11/2012 08:49

Bonjour à tous,

oui, nous sommes en lutte, depuis longtemps.

Cela doit nous pousser à nous réunir, à nous parler, à échanger, sinon l' issue sera plus qu' incertaine.

Confraternellement.

Luc.

Jean-Louis 01/11/2012 13:49

Puisque tu fais allusion à l'affaire de Bordeaux, je puis en rajouter une (petite) couche :

Dans un message (courriel ou e-mail, comme vous voulez...)- que nous avons pu consulter et qui se veut confidentiel - l'ordre des mk de Bordeaux annonce avoir suivi "avec attention l'évolution de
ce dossier" ( exactement : "la clarification du champ de compétence des ostéopathes non professionnels de santé") et félicite M. xxx, membre (salarié)de l'ordre d'avoir pesé "par son investissement
et sa pugnacité" à la prise de décision de la direction du CHU de Bordeaux

En d'autres termes, ce fut bien la stratégie de l'ordre des kinés de Bordeaux qui est responsable de l'exclusion des ostéopathes

CQFD

Trickster 01/11/2012 14:10



Cher Jean Louis,


la naïveté feinte ou réelle (dans un cas comme dans l'autre, ça n'est pas plus rassurant) de certains me laisse pantois quant à la compétence que ceux là sont censés détenir au niveau associatif,
et pour l'intérêt de la profession et de l'ostéopathie.


Bien sûr que les kinésithérapeutes, dans l'Ordre ou dans le désordre ne rêvent que d'une chose / enterrer ceux qui ont fait tout le travail pour eux.