Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Alain Andrieux

images-copie-5.jpegPas l'air commode le gars !

Au point où nous en sommes, après quelques jours d'échanges, de questions et parfois d'accusations d'une part et de réponses d'autre part, réponses apportées par un seul interlocuteur, en l'occurrence Dominique Blanc, président de l'UFOF, il est temps d'essayer de faire le point.

Il nous reste à publier les propositions de Luc Thoby, ce que je me suis engagé à faire même si je ne crois guère à l'écho quelles rencontreront auprès de ceux qu'elles espèrent atteindre.

Comme je l'ai déjà dit à Luc Thoby qui a tenu à rappeler qui j'étais, ce rappel qui n'était d'ailleurs pas nécessaire est une manière de mettre hors jeu ce blog, en tant que terrain d'échanges élargis, comme étant d'emblée suspect de connivence ou de complicité avec l'UFOF.

Je sais que je me répète, si je me trompe tant mieux, nous verrons bien.

 Maintenant je reviens à "seb" qui reste le héros de ce billet.

En tentant de comprendre et d'excuser sa volonté de garder l'anonymat, j'ai dit que je le croyais honnête et sincère.

Maintenant, après qu'il nous ait montré au fil des pages de commentaires sa rigoureuse incapacité à prendre un peu de recul, à écouter ce qui était répondu, à apprécier de qui cela venait et de l'engagement que ça représentait pour un président d'association, le seul, à ma connaissance, qui ait jusqu'alors répondu favorablement à ce genre d'expérience, maintenant donc, il faudrait qu'il se rappelle qu'il existe d'autres présidents sur qui exercer sa vindicte pour une situation dont les acteurs sont d'ailleurs plus nombreux que les seuls dirigeants d'associations et dont les motivations, même si elles tournent autour de l'ostéopathie ne sont pas nécessairement destinées à la servir mais aussi très souvent à s'en servir.

Après avoir écrit ces quelques lignes, j'ai pris connaissance du commentaire de Stéphane Berthet (Des traits ou trait d'Union n° 45) qui a, lui aussi, exprimé des critiques au cours des semaines précédentes, mais il semble être d'accord sur le fait qu'il serait bon de cesser le feu sur le seul qui s'est présenté sur la scène acceptant de donner son éclairage à une situation qui ne satisfait personne et dont nous pensons tous qu'il faudrait sortir. Reprocher toujours au même de ne pas faire "le premier pas" devient fatigant, improductif et au bout du compte négatif

Il y a des forums sur lesquels il doit être possible de se défouler en lançant des projectiles de toutes sortes. Ce n'est pas la vocation de ce blog.

J'avais dit honnête et sincère, je n'aimerai pas avoir à compléter par : adolescent entêté et borné.

Bon, ça reste "anonyme" n'est-ce pas ? donc pas très méchant.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

seb 12/11/2012 08:35

Bonjour Alain.
Merci pour ce billet.

Première, chose, je ne souhaite nullement, être un héros de quoi que ce soit, je suis juste un ostéopathe.

Deuxièmement, je suis tout à fait de votre avis, il est dommage, que les autres présidents, ne prennent pas leur claviers.

Enfin, pour finir et faire court.
Mr Blanc, à accepter dans un premier temps de dialoguer, puis s'est rétracté, à mon avis pour de mauvaises raisons.

Malheureusement, mes premiers messages, qui demandaient, d'arrêter de toujours pointer le négatif ainsi qu'une réunion inter-asp sur des points fondamentaux, n'ont toujours pas trouver de
réponses.

D'où mon entêtement.

Mr Blanc, nous à habillement vendu sa vision de l'union qu'est le GFIO.
Cependant, et c'est ce qui nous oppose, je ne pense pas qu'appartenir au GFIO, soit une condition sine qua non, pour que nos différents dirigeants puisse se réunir sur les points qui nous
rapprochent.
Ils l'ont bien fait par le passé, par l'intermédiaire d'une Plateforme d'action concertée...

Il à commencé à me répondre, peut-être n'aurait-il pas dû, mais toujours est-il que ces réponses simples, ne sont toujours pas là.

Peut-être suis-je borné, moi, je préfèrerais dire tenace.

En toute amitiés, bonne journée.

PS : Merci pour Clint, ça fait plaisir.