Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Trickster

Récemment, Xavier Bertrand s'est fâché tout rouge dans le cadre du scandale Mediator des laboratoires Servier, sans doute parce que des tas de choses se faisaient à l'issue de son plein gré durant son premier passage au ministère de la santé. Il était sans doute bien trop occupé par le dossier de l'ostéopathie pour voir le système qui avait déjà "bien fonctionné" du temps de son prédécesseur, le Douste Blazy dépourvu de doutes, Attila de l'hépatite B, grâce à qui, un grand nombre de bébé (entre autres) ont été vaccinés. Temps béni pour les laboratoires.

Alors évidemment on réagit très fort en haut lieu, et surtout, surtout, on le fait savoir.

Ainsi, le site Actus Univadis informe sur :

Publication de la liste des 77 médicaments "sous surveillance renforcée"

L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) vient de publier la liste de 77 médicaments et 12 classes thérapeutiques placés "sous surveillance renforcée". Cette liste recoupe en partie celle, déjà en ligne, des 58 produits inclus dans un plan de gestion des risques. Au total, quelque 130 spécialités sont recensées, dont certaines sont amenées à être suspendues ou retirées du marché ou feront l'objet de restrictions d'indications ou de prescriptions, indiquent Impact Santé et Egora.fr. Cependant, cette mesure "ne doit en aucun cas conduire les patients à qui il a été prescrit un de ces médicaments à l'interrompre sans avoir préalablement pris conseil auprès de leur pharmacien et/ou consulté leur médecin", souligne Fabienne Bartoli, adjointe du directeur général de l'Afssaps.

 

Le sourcil froncé, très, très fort, ne se détendra-t-il pas à l'approche des élections de 2012 ? Parce que quand même, ça coûte cher des élections.

Parlera-t-on de Biogaran, filliale de Servier, et dont le PDG serait François Sarkozy. Sera-t-il évoqué que Servier paierait la location des locaux de l'UMP à Paris. Comme ces infos viennent d'internet, vous noterez le prudent conditionnel, mais curieusement je n'en ai pas vu un seul d'entre vous s'étonner. Alors ça quand même !

Et comme par hasard, un malheur n'arrive jamais seul, une vidéo publiée par Libération.fr qui donne une idée de la manière dont les visiteurs médicaux sont formés et les médecins considérés, par les laboratoires.

 

Alain Tampérand

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nowar 03/02/2011 19:04


Cher Tampérand,
Que dire de plus qui soulignerait encore mieux la véritable incompétence des ostéopathes. Voila une campagne de publicité magnifique sur les dangers de certains produits médicaux, pendant que l'on
débat de l'accompagnement en fin de vie et des moyens divers et estivaux d'en décider, tandis que les ostéopathes gémissent autour d'une demande de reconnaissance qui n'émouvrait même pas un
psychanaliste chevronné.
Pourquoi, ces gens là se refusent-ils à suivre le chemin tracé par l'orthodoxie? 130000 malades iatrogènes dont 14000 sont envoyés ad patres chaque année, voila qui vous pose une profession dont le
principe était "primum non nocere.
Tous ensemble, pour qu'enfin nous soyons véritablement reconnus, libérons de façon définitive nos patients de leur souffrance, et faisons mieux que ces petits joueurs de Servier et compagnie!!!!


Trickster 05/02/2011 08:10



Bien cher Nowar non tempéré,


Voilà un commentaire à l'eau forte qui ne laisse pas beaucoup de place à des paroles d'espoir.


Je suis assez d'accord pour penser qu'il n'y en a pas beaucoup dans une société où les ministres pris la main dans le sac ne pensent même plus à démissionner. C'est peut-être le début pour une
lente ascension d'un mot très utilisé de l'autre côté de la méditerranée : dégage ! Affaire à suivre.