Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Trickster

Un D.U se termine, un autre commence…

Il y a des matins où on se réveille avec une drôle de sensation, vous voyez ce que je veux dire, une étrange impression de vide, non pas tout à fait la gueule de bois mais… enfin quelque chose de vraiment bizarre qui vous laisse penser que ce n’est plus comme avant, l’ébauche de quelque chose de l’ordre du manque.

Or la veille de ce matin-là, le 9 septembre pour être précis, se déroulaient à Lyon les soutenances de mémoire clôturant le D.U de Philosophie de l’ostéopathie 2015-2016. Tous les participants à cette année universitaire étaient là et même quelques-uns des pionniers de l’année précédente venus chargés d’encouragements et de curiosité pour le travail de celles et ceux qui leur avait succédé.

C’était une belle journée à tout point de vue. Beau temps ensoleillé, plaisir d’arriver au terme d’un travail attachant et très enrichissant, et plaisir des retrouvailles.

Ce D.U est sans doute la plus grande chance qui nous ait été offerte sur le plan universitaire pour une vraie contribution à donner à l’ostéopathie les lettres de noblesse qu’elle mérite au-delà de la réglementation obtenue et de la tolérance administrative qui en a résulté.

Malgré cette réglementation bien réelle et les avancées incontestables qu'elle a obtenues, l’ostéopathie est toujours en marge même si cette marginalité ne décourage pas par ailleurs les tentatives d’annexion qui ne sont pas éteintes.

Mais au fond, être en marge, c’est tellement mieux comme ça pour une approche thérapeutique qui se tient à distance des pratiques de santé dites conventionnelles et n’a, par ce fait, de compte à rendre à personne en dehors des patients faisant confiance à une médecine qui prend en compte chacun d’entre eux dans sa singularité.

C’est une chose rare dans les différentes approches de santé que celle qui consiste à s’arrêter vraiment, autrement que dans le discours, sur cette notion essentielle de singularité de chacun et c’est une grande force que certains de nos meilleurs ennemis rêvent de nous voir perdre. Pas de chance ! Nous tenons beaucoup à cette caractéristique qui certes, rend très compliqué les relations avec la science des poids et mesures. Mais il est possible de s’en passer tant que les patients sont satisfaits (ils ne se privent pas de le dire) et il existe suffisamment de mouvements dans la pensée scientifique non figée pour qu’un jour une porte s’entrouvre. C’est à toutes ces réflexions que nous convoque aussi ce D.U. Quant à l'action ou aux actions qui en découlent, il n'appartient qu'à nous...

Alors si vous voulez passer une année de réflexion heureuse, j'irais jusqu'à dire de réconciliation avec vous-même, peut-être est-il encore temps de vous renseigner et qui sait ? de vous inscrire.

Alain Andrieux

P.S La chance vous sourit, car pour laisser à chacun le temps de se remettre de ses vacances, la date limite des inscriptions a été reportée au 10 octobre.

Alain Andrieux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article